Décès de Michel Roy : le Québec perd une figure marquante du journalisme
vendredi 9 septembre, 2011
Facebook
Twitter

Québec - La chef de l’opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois, et le député de Bourget et porte-parole en matière de culture et de communications, Maka Kotto, offrent leurs plus sincères condoléances à la famille, aux proches, aux amis ainsi qu’à tous les Québécois qui ont connu et apprécié l’ancien journaliste et diplomate Michel Roy.

« Avec le décès de Michel Roy, c’est un demi-siècle de journalisme, dans la meilleure tradition, qui s’éteint. Il aura marqué, par l’élégance de sa plume, le journalisme québécois, notamment aux quotidiens Le Devoir et La Presse, mais également à Radio-Canada et à CKAC, au début de sa longue carrière. Journaliste, éditorialiste, rédacteur en chef, il a aussi beaucoup réfléchi sur le métier et sur la situation du journalisme au Québec, d’abord comme professeur de journalisme et surtout, comme président, de 1997 à 2004, du Conseil de presse du Québec. Michel Roy fut également un diplomate de premier plan puisqu’il fut ambassadeur en Tunisie et chargé de mission en Libye, en Jordanie et en Algérie », a déclaré Pauline Marois.

« Au moment où le milieu journalistique québécois est en pleine réflexion sur l’avenir de l’information au Québec, les qualités professionnelles et les analyses d’un Michel Roy sur la pratique du journalisme demeureront une source d’inspiration, tant pour les gens du métier que pour le public en général. Le Québec vient de perdre un intellectuel brillant », a conclu Maka Kotto.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?