Décès de Jean-Guy Moreau : le Québec perd une figure marquante de la scène culturelle
mardi 1 mai, 2012
Facebook
Twitter

Québec – La chef de l'opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois, et le député de Bourget et porte-parole en matière de culture et de communications, Maka Kotto, offrent leurs plus sincères condoléances à la famille, aux proches, aux amis ainsi qu'à tous les Québécois qui ont connu et apprécié Jean-Guy Moreau.

« Je suis profondément attristée par la disparition de ce grand de la scène culturelle québécoise. Je me rappelle de ses débuts en compagnie de Robert Charlebois dans le réseau des boîtes à chansons qu'il faisait revivre tout récemment en 2009 en compagnie de Pierre Calvé, Pierre Létourneau, Claude Gauthier et Robert Charlebois. Je me souviens également de ses inimitables spectacles d'humour dont les fameux Le chum à Céline et Jean-Guy Moreau comme personne. Des générations entières ont ri grâce à M. Moreau. Nous sommes tous un peu orphelins aujourd'hui », a déclaré Pauline Marois.

« Avec le décès de Jean-Guy Moreau, le Québec perd un de ses grands artistes qui, au fil de sa longue carrière, aura su mettre l'intelligence et la finesse au service de l'humour. Il aura collaboré avec les plus grands noms de la scène et de l'humour québécois, comme Guy Latraverse, Dominique Michel, Louise Latraverse, Yvon Deschamps ou encore Clémence Desrochers. Et qui n'a pas en mémoire ses imitations de Jean Drapeau, Gilles Vigneault, René Lévesque ou Yves Montand? Il aura montré la voie à la joyeuse cohorte d'humoristes et d'imitateurs qui foule aujourd'hui toutes les scènes du Québec », a ajouté Maka Kotto.