Décès d'Alys Robi : l'opposition officielle salut une figure emblématique de notre culture
samedi 28 mai, 2011
Facebook
Twitter

Québec - Au nom de l'aile parlementaire du Parti Québécois, la chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, et le porte-parole en matière de culture et de communications et député de Drummond, Yves-François Blanchet, offrent leurs plus sincères condoléances aux proches et amis de madame Alys Robi, de même qu'à toute une génération de Québécoises qui se seront identifiées à cette grande dame, figure emblématique de notre culture nationale.

« Madame Robi est une grande vedette québécoise qui aura vécu, pour le meilleur et pour le pire, sous les feux de la rampe et des médias, et ce, jusque dans sa vie personnelle. Cette dame énergique aura su faire rayonner notre culture sur la scène internationale à une époque où peu de Québécois s'illustraient à l'extérieur du Québec », a déclaré Mme Marois.

M. Blanchet, pour sa part, a tenu à insister sur l'importance de la carrière et de la vie de madame Robi sur l'évolution de l'identité collective des Québécois durant le cœur du vingtième siècle : « Madame Robi était une chanteuse au charme et au talent absolument irrésistibles. Elle a non seulement connu une carrière qui en a fait une des premières superstars de chez nous, mais sa vie, ses drames, son courage et ses engagements en faveur de la santé mentale ont été un modèle sans lesquels beaucoup de nos gestes d'affirmation et de fierté, beaucoup de cette émancipation des femmes au Québec, n'auraient pas connu la même ampleur ».

« D'abord et avant tout, le Québec vient de perdre une femme sincère et charismatique qui aura souvent, malgré elle, incarné une société en rapide évolution, et ce, parce que dans sa vie comme dans ses chants, elle aura été, et demeurera, une personne profondément touchante », a conclu le député de Drummond.