Début des travaux de la Commission parlementaire sur les conditions de vie des adultes hébergés en CHSLD
mardi 21 janvier, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, souligne le début des travaux de la Commission parlementaire de la santé et des services sociaux sur les conditions de vie des adultes hébergés en centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD).

« En exerçant ce mandat, la commission contribuera à éclairer notre réflexion sur ce volet de la qualité de vie des aînés, dont notre gouvernement a fait une de ses grandes priorités. Se mettre à l'écoute de la population et de nos partenaires est une façon de mettre en lumière les meilleures pratiques actuelles, tout en définissant des solutions novatrices et durables aux défis vécus par notre réseau. J'accueillerai donc avec intérêt le rapport de la commission et j'analyserai soigneusement ses conclusions », a déclaré le docteur Hébert.

Le ministre a réitéré qu'il juge primordiale l'amélioration des conditions de vie des adultes hébergés et de la qualité de vie en CHSLD. « Dès notre entrée en fonction, notre gouvernement a pris acte des recommandations formulées notamment par le Vérificateur général du Québec en cette matière, et nous avons rapidement mis en œuvre des mesures propres à améliorer la situation », a-t-il ajouté.

Des gestes concrets

Le ministre Hébert a notamment évoqué les efforts importants consentis par son gouvernement en matière de réaménagement des installations d'hébergement et d'implantation de l'approche du milieu de vie. Des investissements ont été et seront faits pour revitaliser et moderniser des CHSLD devenus vétustes, et ce, dans plusieurs régions du Québec. Par ailleurs, le processus des visites ministérielles d'évaluation en CHSLD a été revu. Ces visites se sont nettement intensifiées et sont désormais menées avec la participation d'organismes défendant les droits des résidents et des ainés.

Le ministre a aussi évoqué d'autres mesures d'une grande portée, comme la tenue d'une campagne de sensibilisation à la maltraitance envers les aînés et le mandat confié à la Chaire de recherche sur la maltraitance envers les personnes âgées de l'Université de Sherbrooke, qui permettra d'élaborer les outils nécessaires pour mener le plus efficacement possible la lutte à la maltraitance en milieu d'hébergement. Il a également rappelé la mise en place d'une table des partenaires afin de discuter d'enjeux concernant les aînés du Québec.

Les CHSLD : des partenaires essentiels

Le ministre a réitéré la place réservée à l'hébergement en établissement, en complémentarité avec les autres formules disponibles, comme par exemple les ressources intermédiaires, différents modèles novateurs ou coopératifs ainsi que le soutien à domicile. « Notre gouvernement fait un travail important pour développer une offre de soins et de services adaptée aux aînés, que cela soit à domicile, en ressources intermédiaires ou encore en CHSLD. Nous sommes convaincus que les institutions d'hébergement ont un rôle d'importance dans notre vaste projet d'assurance autonomie. En effet, il y aura toujours des personnes qui nécessiteront ce type de milieu de vie étant donnée l'étendue de leur perte d'autonomie et l'ampleur des services qu'ils requièrent. En ce sens, les CHSLD sont des partenaires incontournables de notre réseau et continueront de l'être dans le futur », a conclu le ministre.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?