David Heurtel n’a pas changé sa gestion des eaux usées
mardi 5 juillet, 2016
Facebook
Twitter

À la suite d’un déversement d’eaux usées dans la rivière Yamaska, le député de Terrebonne et porte-parole du Parti Québécois en matière d’environnement, Mathieu Traversy, demande au ministre David Heurtel de changer les façons de faire de son ministère et de prendre en compte trois propositions faites par le Parti Québécois depuis des mois.

« Depuis le flushgate, David Heurtel n’a pas changé sa gestion des eaux usées. Par des demandes d’accès à l’information, nous avons démontré que 92 avis de non-conformité ont été remis à 69 municipalités, et ce, entre novembre 2015 et mars 2016, pour un montant d’à peine 1000 $ en amende. Seulement 52 % des inspections prévues dans le programme ?Vérification avis de déversement? ont été effectuées en 2014-2015. Au Québec, aucun rapport ne répertorie les surverses qui se produisent dans les municipalités », a déclaré Mathieu Traversy.

Le Parti Québécois propose trois actions concrètes à mettre en place rapidement :

1) Davantage d’inspections et l’application de sanctions plus systématiques et sévères aux municipalités fautives;

2) Rendre public un tableau de bord évolutif sur les rejets par les ouvrages de surverses au Québec : nature et volumes d’eaux usées déversées, suivi des correctifs prescrits aux municipalités. Pour y arriver, revenir à la centralisation de la collecte, de la validation et de la publication des données sur le suivi des ouvrages d’assainissement des eaux usées par le ministère de l’Environnement, plutôt que de transférer ces responsabilités aux municipalités;

3) Création d’un registre public spécifique aux demandes d’autorisation faites par les municipalités pour les rejets d’eaux usées.

« Il faut également soutenir les municipalités afin qu’elles puissent améliorer et régulariser leurs structures de gestion des eaux usées. Le financement en infrastructures doit être augmenté et facilité. Concernant le déversement à Saint-Hyacinthe, le ministre doit rendre publics tous les documents sur le site du ministère; nous devons savoir en toute transparence ce qui s’est passé », a conclu Mathieu Traversy.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?