David Heurtel doit quitter le ministère de l’Environnement
vendredi 5 juin, 2015
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement durable et d’environnement, Sylvain Gaudreault, demande au premier ministre Philippe Couillard de remplacer son ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, puisque celui-ci a avoué, ce matin, avoir manqué à sa responsabilité ministérielle, tel que le révélait un rapport d’enquête interne rendu public hier.

En effet, lors de la période de questions, David Heurtel a admis que lorsqu’il avait accordé un certificat d’autorisation à TransCanada pour effectuer des forages au large de Cacouna, il ne détenait pas toute l’information nécessaire, notamment quant au statut précaire du béluga. « Donc, non seulement le ministre n’a pas agi en vertu du principe de précaution, mais il a de plus contrevenu à sa responsabilité ministérielle; le premier ministre doit absolument le démettre de ses fonctions », a déclaré Sylvain Gaudreault.

« Le rapport d’enquête est clair et grave. À de nombreuses reprises, le ministre aurait dû agir et protéger la pouponnière de bélugas, une espèce menacée de disparition. Il n’a rien fait, alors que le dossier était sur son bureau. Le pire, c’est qu’il a blâmé ses fonctionnaires pour la gestion déficiente du dossier de TransCanada! », a rappelé le porte-parole.

Bref, le Parti Québécois constate que David Heurtel n’a plus la crédibilité nécessaire pour assumer sa responsabilité ministérielle. « Le rapport est sans équivoque : le ministre aurait dû agir et protéger l’environnement. Il ne l’a pas fait. David Heurtel s’est lui-même discrédité », a conclu Sylvain Gaudreault.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?