Dave Turcotte aux côtés des carrefours jeunesse-emploi de l’Outaouais
lundi 1 décembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d'emploi, de formation professionnelle, d'alphabétisation et de jeunesse, Dave Turcotte, a participé aujourd’hui à la marche jeunesse organisée par les carrefours jeunesse-emploi (CJE) de la région de l’Outaouais, pour dénoncer la réforme libérale des CJE et de leur mission.

« Depuis des semaines, la mobilisation des jeunes, des CJE et de leurs intervenants ne se dément pas. La réforme du ministre François Blais ne passe pas. Étant donné la situation économique actuelle du Québec, on ne peut pas laisser de côté 40 000 jeunes en les envoyant ailleurs. Ils sont engagés dans une démarche de réinsertion en emploi grâce aux services que donnent les CJE. La mission de ceux-ci doit donc absolument être préservée », a déclaré Dave Turcotte.

Le député salue la mobilisation des quatre CJE de la région (du Pontiac, Papineau, Vallée-de-la-Gatineau et de l’Outaouais); des centaines de personnes ont en effet marché aujourd’hui pour sensibiliser les députés libéraux de la région sur l’importance de la mission des CJE. De plus, 1142 lettres d’appui ont été remises au député de Chapleau, Marc Carrière. Dave Turcotte souligne particulièrement l’engagement du pionnier des CJE, celui de l’Outaouais, fondé par le gouvernement du Parti Québécois, et de sa directrice générale, Martine Morissette.

« À l’heure où on se parle, il n’y a aucune garantie quant au maintien des ressources et de la mission des CJE. Il aurait été tellement plus simple de leur demander de porter une attention particulière aux jeunes qui sont les plus éloignés du marché du travail, tout en leur assurant un soutien pour l’ensemble de leur mission. C’est un débat de structures, initié et poursuivi par le gouvernement, qui ne tient pas compte des particularités de la mission des CJE, ni du lieu où ils sont implantés. Nous allons continuer à nous battre pour qu’aucun jeune ne soit mis de côté et pour que les CJE soient appuyés dans leur travail. Le gouvernement doit reculer », a conclu Dave Turcotte.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?