Croissance économique et développement durable - La ministre Élaine Zakaïb appuie le projet de serres urbaines des Fermes Lufa inc.
vendredi 5 octobre, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Mme Élaine Zakaïb, appuie le projet de serres urbaines des Fermes Lufa inc. Cette nouvelle entreprise vient s'ajouter au portefeuille du Fonds d'amorçage Cycle-C3E, dont une partie du financement provient d'Investissement Québec, qui y a injecté 16,5 M$ à titre de commanditaire principal.

Ce fonds destiné au démarrage d'entreprises, et géré par Cycle Capital Management, vise à renforcer la filière des technologies propres au Québec. Il est appuyé par des gestionnaires qui possèdent une expertise reconnue dans plusieurs domaines essentiels à la création d'entreprises technologiques.

Active dans le secteur de l'agriculture urbaine, l'entreprise les Fermes Lufa inc. bénéficie d'un investissement de 1,3 M$ provenant du Fonds d'amorçage Cycle-C3E s.e.c. Ce soutien financier servira principalement à bâtir deux nouvelles fermes dans la région de Montréal. Son projet consiste à transformer des toits en culture maraîchère. Ainsi, les dirigeants des Fermes Lufa inc. ont été les premiers au monde à concevoir une serre commerciale sur le toit d'un édifice. Situé à Ahuntsic-Cartierville, ce nouveau modèle d'agriculture responsable permet de nourrir près de 2 000 personnes par semaine. Ce projet s'inscrit d'ailleurs dans la volonté gouvernementale d'atteindre la souveraineté alimentaire pour le Québec.

« Les Fermes Lufa inc. est une entreprise novatrice qui met de l'avant un projet unique s'inscrivant dans la tendance actuelle d'agriculture urbaine. Ce projet allie à la fois technologies d'efficacité énergétique de pointe, technologies informatiques, savoir agronomique et système de distribution évolutif. De plus en plus, les organisations du monde entier s'intéressent aux technologies propres. Elles constituent un moyen de croissance et une source d'efficacité, mais aussi un avantage concurrentiel. À cet égard, je crois fermement qu'un développement économique prospère passe par le respect des principes fondamentaux du développement durable », a mentionné la ministre Zakaïb.

Une récente étude produite par Écotech Québec, en collaboration avec la Caisse de dépôt et placement du Québec, démontre que le Québec possède les atouts nécessaires pour tirer son épingle du jeu dans les secteurs de l'efficacité énergétique, de la biomasse et des matières résiduelles.

« Il est clair que le Québec peut devenir un modèle dans plusieurs secteurs d'activité reliés aux technologies vertes. Tout comme la France et la Californie, le Québec doit s'engager à favoriser l'émergence des technologies propres pour donner un volet environnemental à son économie. L'économie verte passe par des projets comme celui des Fermes Lufa inc., un projet salué tant par le secteur financier que par les environnementalistes. En contribuant financièrement au démarrage d'entreprises du secteur des technologies propres, le Québec vient démontrer qu'il est possible de concilier croissance économique et développement durable », a ajouté Mme Élaine Zakaïb.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?