Crédits budgétaires 2014-2015, volet Loisir et Sport - Le Parti Québécois demande au ministre Bolduc d’assumer son leadership
samedi 21 juin, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le Parti Québécois constate avec regret l’aveu du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, qui a admis, hier lors de l’étude des crédits budgétaires, n’être intervenu d’aucune façon pour rappeler à l’ordre le gouvernement fédéral lorsque celui-ci a retiré les infrastructures sportives du financement du Fonds Chantiers Canada-Québec. Le député de Labelle et porte-parole de l’opposition officielle en matière de saines habitudes de vie, de loisirs et de sports, Sylvain Pagé, est stupéfait du manque de leadership du ministre dans ce dossier.

« J’invite le ministre à soutenir les municipalités québécoises qui réclament unanimement que l’on maintienne le financement des infrastructures sportives dans ce programme. C’est un recul par rapport à l’entente précédente. C’est préoccupant parce que la vitalité de l’économie québécoise et l’occupation du territoire dépendent beaucoup des projets d’infrastructures sportives », a rappelé Sylvain Pagé.

Le député de Labelle est également préoccupé par le fait que le ministre Bolduc n’ait aucune idée de la façon dont sera réparti le montant de 850 millions prévu pour les infrastructures sportives dans le Plan québécois des infrastructures (PQI) 2014-2024.

« Il est assez étonnant de constater que le ministre n’ait pas vraiment d’idée à propos de l’utilisation de sommes aussi importantes. On peut donc se demander pour qui et pour quoi ces sommes ont été placées au PQI. Si le ministre concerné ne peut pas répondre, qui le pourra? », a demandé Sylvain Pagé.

Enfin, le député de Labelle se dit heureux que le ministre applaudisse le travail entamé par le Parti Québécois pour faire du Québec, d’ici 10 ans, l’une des nations les plus en forme au monde. Le ministre s’est même engagé à accepter la main tendue du député, qui lui propose de compléter le travail qui permettra d’adopter une politique nationale du sport, du loisir et de l’activité physique, ainsi qu’un plan d’action.

« Je m’attends à une collaboration constructive de la part du ministre et je veillerai à ce qu’il assume le leadership nécessaire afin d’interpeller tous les ministères qui peuvent être mis à profit pour atteindre les objectifs de la future politique. De cette façon, le ministre répondra aux attentes de tous les partenaires que j’ai rencontrés lors de la tournée de consultation qui m’a mené dans les 17 régions du Québec », a conclu Sylvain Pagé.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?