Coupes en éducation - Encore moins d’aide pour les élèves en difficulté
mercredi 8 juin, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Alors que l’équivalent de 122 postes de professionnels seront abolis dans les écoles lors de la prochaine rentrée scolaire, ces coupes s’ajoutant à toutes les autres déjà annoncées, le porte-parole du Parti Québécois en matière d’éducation, de recherche et de persévérance scolaire, Alexandre Cloutier, déplore que le ministre de l’Éducation ait refusé, ce matin, de s’engager à empêcher ces nouvelles compressions.

« Depuis l’arrivée des libéraux au pouvoir, ce sont des centaines d’orthophonistes, de psychologues, de techniciens en éducation spécialisée et de psychoéducateurs qui ne sont plus présents dans nos écoles pour appuyer et encourager nos jeunes les plus susceptibles de décrocher. Les besoins sont criants et tout ce que le gouvernement trouve à faire, c’est de couper davantage. Les coupes du gouvernement ont déjà fait et continuent de faire extrêmement mal, et voilà qu’on apprend que le ministre en rajoute une couche! », a exposé Alexandre Cloutier.

En effet, les plans d’effectif de près de 60 commissions scolaires pour l’année prochaine sont sans équivoque : non seulement le gouvernement ne corrige-t-il pas la situation, mais, pire encore, il s’emploie à l’aggraver.

« Le nombre d’élèves en difficulté a augmenté de 55 % dans les écoles au cours des 15 dernières années. Malgré cela, le gouvernement continue de couper par centaines de millions dans les services directs aux élèves. En deux ans, les libéraux auront retiré de nos écoles plus de 372 professionnels, pourtant essentiels à la réussite scolaire, leur supposé cheval de bataille. Devons-nous rappeler qu’après deux ans de débats inutiles sur les structures en éducation, le gouvernement s’était enfin engagé à agir pour la réussite scolaire? Pourquoi, dans ce cas, son premier geste consiste-t-il à couper encore plus dans les ressources dédiées aux élèves susceptibles de décrocher? Même si le ministre dit qu’il va créer quelques postes supplémentaires ici et là dans certains milieux, les besoins demeurent criants », a conclu Alexandre Cloutier.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?