Corruption au sein du gouvernement libéral : le Parti Québécois révèle un nouveau cas de favoritisme touchant la famille Catania
lundi 6 août, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – Les candidats du Parti Québécois dans Marie-Victorin, Gouin et Chambly, Bernard Drainville, Nicolas Girard et Bertrand St-Arnaud, ont rendu public un nouveau cas de favoritisme touchant la famille Catania. Le gouvernement de Jean Charest a vendu de gré à gré à la Fondation F. Catania un terrain destiné à ériger un centre communautaire à Brossard. Le terrain a plutôt été revendu à un promoteur qui a construit des condominiums. « Avec l'aval du gouvernement, le trésor public a perdu 1 million de dollars au bénéfice de la fondation d'un entrepreneur près du gouvernement libéral. C'est extrêmement troublant », a indiqué Bernard Drainville.

En février 2008, Fatima Houda-Pepin a annoncé la construction d'un centre communautaire sur un terrain de la Commission scolaire Riverside. En juillet 2008, le terrain est vendu de gré à gré, avec l'aval de la ministre de l'Éducation, à la Fondation F. Catania qui doit y construire un centre communautaire. En septembre 2008, la ministre des Affaires municipales annonce une aide de 3,8 millions de dollars à la Fondation F. Catania pour la construction du centre communautaire. En juillet 2009, le terrain est vendu à Broad Investments inc. avec un profit de 1 million de dollars. Des condos sont finalement érigés à la place du centre communautaire. En 2008, les dirigeants de Frank Catania Construction ont versé au moins 40 000 dollars en dons au Parti libéral du Québec, selon ce que nous avons pu recenser.

« Il s'agit d'un autre cas de favoritisme pour les amis du Parti libéral qui ont pu faire un bénéfice de 1 million de dollars rapidement. C'est un rendement sur l'investissement très rentable pour la famille Catania, obtenu à même les fonds publics », a déclaré Bernard Drainville, en rappelant que cette entreprise a par la suite fait l'objet d'accusations criminelles.

« Le bilan du gouvernement libéral est peu glorieux en matière d'éthique. Grâce au travail acharné du Parti Québécois, des dossiers comme le scandale des garderies libérales, la collusion dans l'industrie de la construction, les FIER, les nominations partisanes, les nominations des juges, les activités de financement douteuses des ministres, le salaire de 75 000 dollars versé par le Parti libéral au premier ministre ont pu être révélés. « C'est le Parti Québécois qui a mis au jour plusieurs scandales du gouvernement libéral de Jean Charest. C'est le Parti Québécois qui, le 5 septembre, rétablira l'éthique comme il l'a fait en 1976 et en 1994 », a mentionné Nicolas Girard.

Le Parti Québécois propose une série de mesures pour assainir les mœurs politiques. Le financement des partis politiques deviendra public et les dons aux partis politiques seront limités à 100 dollars par personne. Des élections générales à date fixe seront instaurées. Le nombre de mandats consécutifs du premier ministre sera limité à deux et le nombre de mandats consécutifs des maires des municipalités de plus de 5000 habitants sera limité à trois. Le mandat du Vérificateur général du Québec sera élargi aux sociétés d'État. Une loi protégeant les dénonciateurs dans la fonction publique sera adoptée. Finalement, les primes de départ pour les députés qui quittent en cours de mandat sans raison légitime seront abolies.

« Nous présentons des mesures concrètes et audacieuses pour mettre fin à la corruption et à la collusion afin de redonner confiance à la population dans nos institutions. Nous avons une équipe compétente qui connaît le fonctionnement de l'État et qui pourra mettre en place rapidement ces mesures dès le 5 septembre. Pour faire le ménage et débusquer tous les nids de corruption, il faut une équipe avec une volonté sans faille pour y arriver. Le travail d'un seul homme ne suffit pas. Pour éradiquer la corruption, toute une équipe est nécessaire. La seule équipe conjuguant l'expérience, l'expertise et la détermination, c'est celle du Parti Québécois », a conclu Bertrand St-Arnaud.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?