Consultations sur la politique jeunesse - Monique Sauvé a-t-elle parlé au nom de la jeunesse québécoise ou du Parti libéral?
jeudi 1 octobre, 2015
Facebook
Twitter

Québec – Ayant appris que la candidate libérale annoncée pour l’élection partielle qui aura lieu dans la circonscription de Fabre est nulle autre que Monique Sauvé, l’ancienne présidente du Réseau des carrefours jeunesse-emploi, le député de Saint-Jean et porte-parole du Parti Québécois pour la jeunesse, Dave Turcotte, se demande si la personne qui a participé, jeudi dernier, aux consultations sur la nouvelle politique jeunesse gouvernementale parlait au nom des jeunes du Québec et des carrefours jeunesse-emploi (CJE), ou au nom de la future candidate libérale.

« Évidemment, les libéraux ont le droit de choisir leur candidate. Cependant, il est légitime de demander quand, exactement, s’est effectué le rapprochement entre le Parti libéral et Monique Sauvé. Ces dernières semaines, notamment jeudi dernier, lorsqu’elle a pris la parole à l’occasion des consultations sur la future politique jeunesse du gouvernement, pour quels intérêts travaillait-elle? Les siens, ceux du Parti libéral ou ceux des jeunes du Québec? Par ailleurs, a-t-elle bénéficié de plus d’écoute de la part du gouvernement, sachant qu’elle allait devenir sa candidate? », a questionné Dave Turcotte.

« J’aimerais beaucoup que le premier ministre fasse enfin preuve de transparence; il doit nous dire à combien d’autres personnes il a promis une candidature libérale en échange de leur silence quant aux compressions qu’il impose aux jeunes, aux régions, aux familles et à la classe moyenne, entre autres », a conclu Dave Turcotte.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?