Consolidation de l'Unité de médecine familiale des Hautes-Laurentides
mercredi 26 février, 2014
Facebook
Twitter

Mont-Laurier – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, et le député de Labelle et responsable de la région des Laurentides, monsieur Sylvain Pagé, annoncent la consolidation de l'Unité de médecine familiale (UMF) des Hautes-Laurentides, affiliée à l'Université de Montréal.

« Notre gouvernement a pris l'engagement d'améliorer l'accessibilité des soins et des services en consolidant la première ligne et en augmentant le nombre de médecins de famille. Cette annonce s'inscrit précisément dans cet objectif, puisque cette consolidation viendra soutenir à la fois les efforts de formation du réseau de l'Université de Montréal et l'offre de service à la population du territoire », a déclaré le ministre Hébert.

L'UMF profitera d'un projet d'agrandissement de la bâtisse qu'il occupe conjointement avec le Centre local de services communautaires (CLSC) de Mont-Laurier depuis 2012. Afin de soutenir ce projet d'agrandissement de 171,5 m2 et de consolider les activités de l'UMF, le Ministère accorde à l'Agence de la santé et des services sociaux des Laurentides un montant non récurrent de 93 000 $ qui servira à acquérir de l'équipement, du mobilier, ainsi que pour diverses dépenses liées à l'informatique et à la téléphonie. Ce montant vient donc s'ajouter à l'allocation annualisée maximale de 475 000 $ qu'il alloue à l'UMF pour ses ressources humaines et diverses autres dépenses fonctionnelles.

« Notre gouvernement donne suite à son engagement par un choix judicieux. En plus de contribuer de façon plus marquée à la formation de la relève en médecine et dans les sciences de la santé, ce qui profitera à plus longue échéance à l'ensemble de la population québécoise, la consolidation de cette UMF vient favoriser, ici et maintenant, l'efficience et la qualité des soins et des services qu'elle offre aux gens de la région », a pour sa part fait savoir monsieur Pagé.

Actuellement, environ 45 % des étudiants en médecine se dirigent vers la médecine familiale, alors que 55 % s'orientent vers d'autres spécialités. La consolidation de cette UMF s'inscrit dans la volonté gouvernementale d'augmenter le nombre de finissants en médecine de famille afin d'inverser ces proportions, et ainsi de mieux répondre aux besoins de santé actuels et futurs de la société québécoise.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?