Congrès international de la Biotechnology Industry Organization (BIO 2013): une tribune de choix pour promouvoir l'excellence de l'industrie québécoise des sciences de la vie
lundi 29 avril, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau, dresse un bilan positif de la présence du Québec au Congrès international de la Biotechnology Industry Organization (BIO 2013), qui se déroulait cette semaine à Chicago et auquel il a pris part. BIO 2013 a réuni plus de 16 000 congressistes et plus de 2 000 exposants de l'industrie des biotechnologies en provenance de 65 pays. Pour l'occasion, le ministre était accompagné, notamment, de représentants d'entreprises et d'organisations québécoises du secteur des sciences de la vie.

« Notre présence à BIO 2013 est une étape importante pour consolider l'industrie québécoise des sciences de la vie, à l'heure où le Québec effectue un virage important en misant davantage sur la collaboration et les partenariats afin de s'arrimer au nouveau modèle d'affaires de l'industrie mondiale. Ce congrès d'envergure internationale est une tribune de choix pour promouvoir le secteur québécois des biotechnologies et pour mettre en valeur notre environnement d'affaires compétitif et propice aux investissements », a affirmé le ministre.

Une mission en recherche et innovation dans le domaine des sciences de la vie se déroulait également en marge du congrès BIO 2013, en présence du scientifique en chef du Québec, M. Rémi Quirion, ainsi que d'une délégation d'organismes et d'institutions de la chaîne d'innovation québécoise. Des rencontres fructueuses ont eu lieu avec des établissements stratégiques de l'Illinois, tels que l'Argonne National Laboratory, l'Université de Chicago et l'Université Northwestern. Des liens ont également été établis avec des partenaires internationaux du Québec présents au congrès.

Le ministre a profité de sa présence à BIO 2013 pour rendre publiques les modalités du Fonds de partenariat pour un Québec innovant et en santé, doté d'une enveloppe de 125 millions de dollars, dont la création a été annoncée lors du dernier discours sur le budget. Ce fonds vise à soutenir des projets de partenariat entre des sociétés biopharmaceutiques et des organismes de recherche publics. Le ministre a également annoncé le lancement du premier appel de propositions pour des projets financés dans le cadre de ce nouveau fonds.

De plus, le ministre a confirmé la participation du Québec à l'International Collaborative Industrial Program (ICIP) du Massachusetts Life Science Centre (MLSC). Doté d'une enveloppe de 1,5 million de dollars, l'ICIP vise la création de partenariats de recherche industrielle collaborative entre des entreprises du Massachusetts et des entreprises étrangères, notamment québécoises, du secteur des sciences de la vie. Le ministre a aussi annoncé l'attribution d'une aide financière de 500 000 $ au Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM), qui aura le mandat de financer des projets de partenariat réalisés dans le cadre de l'ICIP.

« Notre gouvernement a mis en place des mesures importantes, comme le Fonds de partenariat pour un Québec innovant et en santé, afin d'appuyer la croissance de l'industrie québécoise des sciences de la vie. Ce fonds contribuera à consolider et à accroître notre expertise locale, en plus de faire rayonner le Québec à l'international. Quant à notre participation à l'ICIP, elle permettra de nous positionner parmi les régions les plus dynamiques au monde et de favoriser la recherche et l'innovation au sein des entreprises québécoises », a ajouté le ministre.

Par ailleurs, l'entreprise Merck Canada a annoncé des investissements de 4 millions de dollars dans des projets de partenariat avec l'Institut de recherche en immunologie et cancer - commercialisation de la recherche (IRICoR). Créé en 2008 par l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'Université de Montréal, IRICoR a pour mission d'accélérer la découverte, la mise au point et la commercialisation de thérapies et de médicaments novateurs provenant de l'Université de Montréal. Cette annonce s'inscrit dans la continuité des investissements, totalisant 100 millions de dollars et annoncés par l'entreprise en 2010, dans la recherche et le développement biopharmaceutique au Québec.

« Notre gouvernement est heureux de constater que Merck Canada continue d'investir dans la recherche et le développement au Québec et qu'il s'associe à l'un de nos fleurons de la recherche publique. Ces investissements confirment hors de tout doute la qualité de la recherche québécoise. Le Québec est reconnu pour son environnement d'affaires dynamique et adapté au nouveau modèle de l'industrie de même que pour sa main-d'œuvre hautement qualifiée, ce qui en fait un partenaire de choix », a conclu le ministre.

Les modalités et les formulaires pour l'appel de propositions lié au Fonds de partenariat pour un Québec innovant et en santé sont disponibles sur le site Web du ministère des Finances et de l'Économie à l'adresse suivante : www.economie.gouv.qc.ca/partenariats_sante.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?