Congrès international de la Biotechnology Industry Organization (BIO 2013) : participation du Québec à un programme de collaboration internationale du Massachusetts Life Sciences Centre
lundi 22 avril, 2013
Facebook
Twitter

Chicago – À l'occasion du Congrès international de la Biotechnology Industry Organization (BIO 2013) qui se déroule à Chicago du 22 au 25 avril, le ministre des Finances et de l'Économie, Nicolas Marceau, annonce la participation du Québec à l'International Collaborative Industrial Program (ICIP) du Massachusetts Life Sciences Centre (MLSC). Doté d'une enveloppe de 1,5 million de dollars, l'ICIP vise la création de partenariats de recherche industrielle collaborative entre des entreprises du Massachusetts et des entreprises étrangères, notamment québécoises, du secteur des sciences de la vie. Le gouvernement du Québec attribue un appui de 500 000 $ au Consortium québécois sur la découverte du médicament (CQDM) pour le financement des projets de partenariats issus de l'ICIP.

La participation du Québec à l'ICIP s'inscrit dans la continuité de la signature en 2009 d'une déclaration commune avec le Massachusetts Office of International Trade and Investment portant sur la coopération en matière de recherche, de science et de technologie entre le Québec et le Commonwealth du Massachusetts. Cette déclaration vise à favoriser la collaboration et les échanges entre les universités, les institutions de recherche, les organismes publics et privés, de même que les entreprises du Québec et du Massachusetts dans le secteur des sciences de la vie.

« Le Québec offre un environnement dynamique adapté au nouveau modèle d'affaires de l'industrie, une main-d'œuvre hautement qualifiée et des mesures fiscales avantageuses qui favorisent le développement scientifique et technologique. Le financement d'initiatives de recherche et de développement dans le cadre de partenariats avec des entreprises du Massachusetts permettra de positionner le Québec parmi les régions les plus dynamiques au monde et de renforcer la recherche et l'innovation au sein des entreprises québécoises. De surcroît, notre participation à l'ICIP consolidera les liens entre le Québec et les États-Unis dans le domaine scientifique, comme souhaité lors de la signature de la déclaration commune », a affirmé le ministre Marceau.

En participant à l'ICIP, le Québec se positionne pour le financement d'initiatives choisies par appel de projets dans les secteurs des biotechnologies, des pharmaceutiques, des technologies médicales et de la bio-informatique. Les projets sélectionnés devront démontrer leur potentiel en ce qui a trait aux retombées scientifiques et économiques pour le Québec, notamment en matière de production de services, de création et de consolidation d'emplois, de même que de formation de personnel et d'étudiants hautement qualifiés.

« Ce partenariat unique en sciences de la vie entre le Québec et le Massachusetts permet de tirer profit des synergies existantes entre les deux régions et ouvre la voie à de nouvelles occasions d'investissements et de collaborations en R-D », a déclaré Mme Diane Gosselin, présidente-directrice générale du CQDM. « Ce tout nouveau programme de financement marque un tournant pour notre organisme, puisqu'il ne vise pas uniquement les projets de recherche précompétitifs. Il s'inscrit aussi en continuité avec notre mission qui souhaite accélérer, par des actions innovantes, le processus de découverte de médicaments. »

Le CQDM est un carrefour pour tous les acteurs québécois de la recherche biopharmaceutique. Sa mission première est de financer des projets de recherche réalisés en partenariat entre les milieux académiques et hospitaliers du secteur public et l'industrie pharmaceutique et des biotechnologies du secteur privé. Initiative innovatrice au Canada, le CQDM poursuit un double objectif : accélérer le processus de découverte de médicaments et développer des médicaments plus sûrs et plus efficaces. Le financement de ses projets est rendu possible grâce, entre autres, aux contributions du ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie et de plusieurs entreprises importantes, tels Pfizer Canada, AstraZeneca, Merck, Boehringer Ingelheim (Canada) ltée, GlaxoSmithKline inc., Eli Lilly Canada inc., Novartis Pharma Canada inc.

Rappelons que BIO 2013 est le rendez-vous annuel le plus important de l'industrie des biotechnologies, avec plus de 16 000 congressistes et plus de 2 000 exposants venus de 65 pays. Cet événement d'envergure internationale est l'occasion de promouvoir l'industrie québécoise des sciences de la vie et son environnement propice aux investissements étrangers, de même que de mobiliser les intervenants de l'industrie afin d'accroître les occasions d'affaires au Québec. Le ministre Marceau y est accompagné de représentants d'entreprises et d'organisations québécoises du secteur des sciences de la vie, dont l'Institut NéoMed, un consortium de recherche visant à favoriser la compétitivité de l'industrie québécoise.

Une mission en recherche et innovation dans le domaine des sciences de la vie se déroule également en marge du congrès BIO 2013 en présence du scientifique en chef du Québec, M. Rémi Quirion, ainsi que d'une délégation d'organismes et d'institutions de la chaîne d'innovation québécoise, dont Génome Québec et le CQDM.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?