Congrès de l'Association québécoise des professeurs de français - Les ministres Malavoy et Duchesne soulignent l'apport essentiel des professeurs de français au développement de la société québécoise
jeudi 21 novembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, et le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, M. Pierre Duchesne, ont profité du Colloque de l'Association québécoise des professeurs de français, qui se déroule du 20 au 22 novembre, pour souligner l'apport essentiel des professeurs de français au développement de la société québécoise et au rayonnement de la langue française.

« La maîtrise du français est un facteur important de réussite et de persévérance scolaires. Je sais que les enseignants de français déploient des efforts considérables pour amener le plus grand nombre de jeunes à la réussite et à l'apprentissage de la culture québécoise. Ce sont des partenaires de premier plan dans la réussite éducative des jeunes Québécoises et Québécois », a souligné la ministre Malavoy.

Le ministre Duchesne a pour sa part tenu à saluer l'apport essentiel des enseignants de français au développement de la recherche francophone. Le soutien à la recherche en français est d'ailleurs l'une des pistes d'actions de la politique nationale de la recherche et de l'innovation qu'il a dévoilé en octobre dernier.

« Le Québec est aujourd'hui un acteur majeur dans le développement et la diffusion du savoir en langue française. C'est en bonne partie grâce à eux si le Québec occupe cette place enviable au sein de la Francophonie. Ils savent transmettre le goût de la langue et de la culture à leurs étudiants et je tiens à saluer le travail qu'ils effectuent en ce sens » a indiqué le ministre Duchesne.

La ministre a profité de l'occasion pour annoncer qu'elle dévoilerait prochainement les mesures qu'elle compte mettre en œuvre pour renforcer l'apprentissage du français. « En choisissant comme thème de leur congrès Délier la langue, les professeurs de français dévoilent l'esprit qui les anime, celui de la liberté, de l'engagement et de l'accès au savoir. Il ne fait aucun doute que la fierté de vivre en français s'apprend, se vit et se développe à l'école », a conclu la ministre.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?