Congrès anglophone organisé par Hydro-Québec : le Parti Québécois est peu surpris et demande à la ministre St-Pierre de rectifier le tir
samedi 21 janvier, 2012
Facebook
Twitter

Québec – « Apprendre que le prochain congrès de CIGRÉ Canada, qui aura lieu en septembre prochain à Montréal et auquel contribuera activement Hydro-Québec au point de vue organisationnel, se déroulera exclusivement en anglais est peu surprenant; la faiblesse du gouvernement libéral à défendre et promouvoir le français au Québec amène ce genre d'ineptie ».

C'est ce qu'a déclaré le député de Drummond et porte-parole de l'opposition officielle en matière de langue, Yves-François Blanchet, après avoir pris connaissance de la manchette du quotidien Le Devoir ce matin.

Ce congrès, auquel participent les grandes sociétés québécoises et canadiennes d'électricité, se tient à chaque année depuis 2006. Le député se réjouit que ce congrès ait lieu cette année au Québec; il reproche toutefois à la société d'État d'être incapable de faire respecter la langue officielle du Québec sur le territoire québécois. Rappelons que le directeur principal du congrès est également le directeur principal de l'IREQ et qu'Hydro-Québec déléguera 14 de ses scientifiques et ingénieurs pour former le comité technique.

« Toutes les communications scientifiques qui seront faites lors de ce congrès auront lieu exclusivement en anglais. Aucune traduction n'est prévue et ceux qui voudraient s'exprimer en français ne sont pas les bienvenus! Tout cela avec la complicité assidue d'Hydro-Québec et de l'IREQ! Le fait que l'anglais soit la principale langue internationale des communications et publications scientifiques est une chose, mais que des chercheurs et scientifiques québécois ne puissent pas s'exprimer en français au Québec et qu'Hydro-Québec participe activement à cette discrimination n'est pas acceptable », a poursuivi Yves-François Blanchet.

« Encore une fois, le gouvernement du Québec laisse une de ses sociétés d'État véhiculer le message que le français est un obstacle au développement du Québec, que notre langue nationale est un accessoire encombrant dans le monde économique. Pourtant, Hydro-Québec est le phare de la Révolution tranquille, l'affirmation économique des Québécois, l'héritage de René Lévesque », a ajouté le député de Drummond.

La ministre Christine Saint-Pierre doit intervenir

« Le fait d'être francophone au Québec n'est-il pas en train de redevenir, malgré les acquis des 50 dernières années, un statut économique amoindri? La ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, a un devoir aujourd'hui, elle doit intervenir auprès d'Hydro-Québec pour que ce congrès, en territoire francophone, se déroule aussi en français », a conclu Yves-François Blanchet.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?