Compétences des professionnels formés à l'étranger - La ministre Diane De Courcy annonce l'attribution de près de 1,4 M$ pour faciliter la reconnaissance des compétences des professionnels immigrants
lundi 3 juin, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy, est heureuse d'annoncer un investissement totalisant près de 1,4 M$ pour la réalisation de mesures concrètes qui faciliteront l'accès des personnes immigrantes formées à l'étranger aux professions d'ergothérapeute, d'huissier de justice, d'orthophoniste, de physiothérapeute et de travailleur social.

« Le travail réalisé en collaboration avec nos partenaires donne des résultats tangibles et permet de mettre à profit les compétences de professionnels immigrants qui s'établissent au Québec. En exerçant leur profession, ces personnes contribuent à répondre aux besoins de main-d'œuvre dans des domaines qui, selon Emploi-Québec, présenteront des perspectives professionnelles favorables au cours des prochaines années. La vitalité de notre économie et la qualité de nos services n'en seront que mieux portants », a déclaré la ministre Diane De Courcy.

Cet investissement permettra de faciliter les démarches de reconnaissance des compétences de professionnels formés à l'étranger et d'accélérer l'obtention de leur permis d'exercice.

Les projets réalisés par l'Ordre des ergothérapeutes du Québec, l'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec et l'Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec amélioreront l'accès à des formations d'appoint et faciliteront l'acquisition de compétences liées au contexte d'exercice de ces professions au Québec. Quant aux projets de la Chambre des huissiers de justice du Québec et de l'Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec, ils visent la conception des outils d'évaluation adaptés à la reconnaissance des compétences acquises à l'étranger.

« Le partenariat avec les ordres professionnels contribue à faciliter l'intégration rapide des nouveaux arrivants au sein de la population active. Récemment, le Ministère a aussi bonifié son service de francisation en ligne en ajoutant un cours de niveau avancé et des modules axés sur des domaines professionnels spécifiques. L'accès à ces connaissances est très important pour les personnes immigrantes qui ont les compétences nécessaires et qui veulent exercer leur profession au Québec », a conclu la ministre Diane De Courcy.

Pour plus d'information sur les projets réalisés en collaboration avec les ordres professionnels du Québec : www.micc.gouv.qc.ca/fr/dossiers/professions-metiers.html.


ANNEXE : RÉSUMÉ DES PROJETS DES ORDRES PROFESIONNELS ANNONCÉS

Accès à la profession d'ergothérapeute : conception d'un programme de formation d'appoint

Le projet : L'Ordre des ergothérapeutes du Québec développera, en collaboration avec l'École de réadaptation de l'Université de Montréal dans le cadre du programme d'ergothérapie, une formation d'appoint à l'intention des ergothérapeutes formés à l'étranger en vue de la reconnaissance complète de l'équivalence de leur formation et de la délivrance d'un permis par l'Ordre.

Ce que ça change : Cette formation d'appoint proposera des cours adaptés aux besoins des candidats formés à l'étranger. Ces derniers pourront ainsi acquérir plus facilement les connaissances, habiletés et compétences nécessaires à l'exercice de leur profession au Québec.

Échéancier : La formation devrait être offerte aux candidats dès l'hiver 2014.

Subvention accordée : Le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles accorde une subvention de 350 000 $ pour le développement de cette formation d'appoint.


Accès à la profession d'huissier de justice : conception d'outils pour l'évaluation et la reconnaissance des compétences

Le projet : La Chambre des huissiers de justice du Québec élaborera un référentiel de compétences ainsi que des outils lui permettant d'évaluer les compétences des candidats formés à l'étranger.

Ce que ça change : Un processus de reconnaissance de compétences transparent, équitable et efficace sera mis en place. La formation et l'expérience des candidats pourront être plus facilement évaluées et la Chambre pourra prescrire une formation d'appoint mieux adaptée aux besoins des candidats.

Échéancier : Les outils devraient être conçus d'ici l'été 2014.

Subvention accordée : Le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles accorde une subvention de 130 145 $ pour la conception de ces outils d'évaluation des compétences.


Accès à la profession d'orthophoniste : adaptation et mise en ligne d'un programme de formation d'appoint

Le projet : L'Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec adaptera et mettra en ligne un programme de formation d'appoint à l'intention des orthophonistes formés à l'étranger en vue de la reconnaissance complète de l'équivalence de leur formation.

Ce que ça change : La mise en ligne de la formation d'appoint permettra un accès plus facile au complément de formation qui peut être exigé par l'Ordre. Les candidats pourront suivre cette formation selon leurs disponibilités et avant leur arrivée au Québec.

Échéancier : La mise en ligne débutera à l'automne 2013.

Subvention accordée : Le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles accorde une subvention de 103 450 $ pour l'adaptation et la mise en ligne de cette formation d'appoint.


Accès à la profession de physiothérapeute : conception d'un programme de formation d'appoint

Le projet : L'Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec concevra, en collaboration avec l'École de réadaptation de l'Université de Montréal dans le cadre du programme de physiothérapie, une formation d'appoint à l'intention des physiothérapeutes formés à l'étranger en vue de la reconnaissance complète de l'équivalence de leur formation et de leur admission à l'Ordre.

Ce que ça change : Cette formation d'appoint proposera des cours adaptés aux besoins des candidats formés à l'étranger. Ces derniers pourront ainsi acquérir plus facilement les compétences nécessaires à l'exercice de leur profession au Québec.

Échéancier : Le programme devrait être offert une première fois à l'hiver 2014.

*Subvention accordée : Le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles accorde une subvention supplémentaire de 743 145 $ pour la conception de cette formation d'appoint.


Accès à la profession de travailleur social : conception d'un référentiel d'activité professionnelle et d'outils d'évaluation des compétences et mise en ligne d'un outil d'autoévaluation

Le projet : L'Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec concevra des outils d'évaluation des compétences sur la base d'un référentiel d'activité professionnelle qui a été élaboré au cours de la première phase du projet. Ces outils comprennent notamment une entrevue d'évaluation et un stage. Un outil d'autoévaluation sera également mis en ligne.

Ce que ça change : Les outils proposés permettront de mieux évaluer la formation et l'expérience des candidats formés à l'étranger. Ces derniers pourront mieux connaître les démarches qu'ils devront entreprendre pour devenir membre de l'Ordre, avant même leur arrivée au Québec.

Échéancier : Tous les outils devraient être conçus à la fin de 2013.

Subvention accordée : Le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles accorde une subvention supplémentaire de 33 540 $ pour la conception de ces outils d'évaluation des compétences. Pour l'ensemble du projet, la subvention accordée s'élève à 215 700 $.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?