Collecte de fonds pour Nathalie Normandeau - Philippe Couillard doit se dissocier de la démarche de ses militants
mardi 5 juillet, 2016
Facebook
Twitter

Choqué par l’initiative de deux militants libéraux qui sollicitent des dons pour la défense de Nathalie Normandeau, le député de Bonaventure, Sylvain Roy, demande au premier ministre de se dissocier immédiatement de cette démarche.

« Quand on voit que des enfants n’ont rien à manger pour déjeuner, que les banques alimentaires sont vides, j’ai de la misère avec une campagne pour financer la défense de Mme Normandeau. L’ex-ministre est accusée au criminel pour des activités de financement illégal. C’est maintenant à son tour de recevoir l’aide de la famille libérale. C’est une démarche indécente, et le premier ministre doit immédiatement dire aux Québécois s’il l’endosse ou s’il se dissocie des militants libéraux qui l’ont lancée », a déclaré Sylvain Roy.

Les initiateurs Fabrice Bourque et André Poirier sont deux militants libéraux de longue date. M. Bourque, en plus d’avoir contribué à de multiples reprises au Parti libéral, a déjà présidé l’Association libérale de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. M. Poirier, quant à lui, a déjà tenté d’être candidat libéral dans Bonaventure et a donné, selon les registres du Directeur général des élections, plusieurs milliers de dollars à la caisse électorale du Parti libéral, incluant un don de 500 $ à Philippe Couillard pendant la course à la direction.

« C’est un manque flagrant d’éthique de solliciter des dons pour la défense d’une ex-ministre accusée, entre autres, de complot, de corruption, de fraude et d’abus de confiance. Le premier ministre Couillard doit condamner sans hésitation cette collecte de fonds. Au lieu de payer les frais judiciaires de Nathalie Normandeau, je suis convaincu que les Québécois préfèrent faire un don à un organisme de leur région qui améliore le bien-être des gens dans le besoin », a conclu le député de Bonaventure.