CNJPQ - Bilan de la réunion des jeunes libéraux à Shawinigan : des silences assourdissants!
lundi 17 août, 2015
Facebook
Twitter

Trois-Rivières – Le Comité national des jeunes du Parti Québécois (CNJPQ) dresse un bilan mitigé de la rencontre annuelle de la Commission jeunesse du Parti libéral du Québec.

Réunie à Trois-Rivières, la Conférence nationale des jeunes du Parti Québécois a questionné plusieurs des orientations proposées par les jeunes libéraux et les a appelés à exiger de leur chef des réponses sur des thèmes qui sont pourtant au cœur de l’actualité.

« Nous aussi nous préoccupons de l’économie du partage et de politique familiale, mais au moment où nous sommes en pleine campagne électorale fédérale, il est essentiel que le gouvernement assume ses responsabilités pour clarifier ses positions sur des enjeux énergétiques et sociaux qui préoccupent les Québécois. Le silence des jeunes libéraux sur le contexte de la campagne fédérale, l’absence de rappel à l’ordre sur l’emploi et les effets de l’austérité, ainsi leur silence assourdissant sur les enjeux énergétiques et la stratégie énergétique canadienne récente sont autant d’éléments qui montrent le recul de l’influence des jeunes au sein du Parti Libéral. Combattre les changements climatiques, ça ne se fait pas en fermant les yeux sur le pétrole de l’ouest ! », mentionne Ariane Cayer, présidente du CNJPQ

Les membres du CNJ se félicitent également de l’engagement récent de leur chef Pierre Karl Péladeau, chef de l’opposition officielle et chef du Parti Québécois, à tenir un débat sur l’accessibilité et la gratuité scolaire. Ils se félicitent également de ses interventions récentes lors de l’École d’été de l’INM concernant la présence des jeunes sur les conseils d’administration des sociétés d’État ainsi que la fin du gel de l’embauche dans la fonction publique. « C’est ce genre d’approche que nous devons proposer à la jeunesse québécoise, un leadership assumé. Les jeunes qui évoluent dans des formations politiques ont des responsabilités historiques d’intervenir auprès de leur chef et d’exiger des mises au point ou des changements d’orientations lorsque les décisions gouvernementales suscitent des inquiétudes ou affectent les citoyens, comme c’est d’ailleurs le cas actuellement au Québec. C’est ça brasser la cage !», indique la présidente.

Les jeunes du Parti Québécois sont actuellement à finaliser les préparatifs d’une tournée sans précédent des institutions scolaires, des groupes jeunes et de la société civile en vue de l’automne. Les jeunes seront aussi plus actifs pour faire la promotion du Québec pays et des possibilités qu’ouvre ce grand chantier faire rayonner encore davantage la créativité des citoyens du Québec ici comme dans le monde.