Circulation sur la Rive-Sud de Montréal : le Parti Québécois propose d'utiliser à son plein potentiel le réseau des trains de banlieue pour faire baisser la pression
vendredi 17 juin, 2011
Facebook
Twitter

Montréal – La députée de Vachon, Martine Ouellet, et le député de La Prairie, François Rebello, ont énoncé ce matin un plan visant à maximiser l’utilisation du réseau ferroviaire desservant les municipalités du sud-ouest de Montréal.

« L’heure de pointe à Montréal est en réalité un 24 heures de pointe. Dans ces conditions, il est impensable de laisser des trains circuler à vide et de les laisser au garage pendant que les citoyens sont cordés aux abords des ponts », a souligné d’entrée de jeu François Rebello.

Le plan contient les mesures suivantes :

  • Ajouter des trains à toutes les heures afin de faire en sorte qu’ils circulent régulièrement jusqu’à 22 h 30 tous les jours;- Offrir un service le samedi, le dimanche et les jours fériés à toutes les heures, de 8 h à 22 h 30;- Permettre des embarquements dans les deux sens des liens ferroviaires. À l’heure actuelle, les trains qui desservent la Rive-Sud aux heures de pointe reviennent à vide en direction opposée;- Augmenter l’enveloppe budgétaire des municipalités qui coordonnent le transport par navette vers les gares.

« Tous ceux qui voyagent entre Montréal et la Rive-Sud dans n’importe quel sens savent très bien que les accès à la ville, peu importe le sens, sont régulièrement entravés. Même le dimanche à midi il y a de la congestion. Il faut absolument remédier à cette situation », a déploré le député de La Prairie.

« C’est un enjeu fondamental dans le quotidien des citoyens. Il est impératif que les choses changent rapidement. Les mesures que nous proposons ce matin permettront de jeter les bases pour un véritable développement durable au Québec», a souligné la députée de Vachon, Martine Ouellet.

Pour sa part, le député de Gouin et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, Nicolas Girard, a précisé qu’une fois de plus le gouvernement libéral avait fait preuve de manque de vision à long terme en attendant que la situation soit incontrôlable avant d’agir. « Les mesures que proposent mes collègues pourront certainement faire office de lignes directrices dans la stratégie que doit dès maintenant adopter le gouvernement », a conclu Nicolas Girard.