CHSLD en PPP : une formule qui prend plus de temps, qui coûte plus cher et qui n'améliore pas les services à nos aînés
jeudi 21 avril, 2011
Facebook
Twitter

Québec – Le Parti Québécois a reproché au gouvernement libéral de négliger la qualité et la quantité de soins envers nos aînés en s’entêtant à imposer la formule PPP pour la construction de CHSLD.

« Nos aînés font actuellement les frais de l’idéologie libérale. Les économies de 100 millions de dollars qu’on nous promettait pour un nouveau CHSLD à Saint-Lambert ont fondu comme neige au soleil : c’est plutôt un coût supplémentaire de 60 millions de dollars que les contribuables devront débourser. Quand le gouvernement libéral comprendra-t-il qu’il est sur la mauvaise voie? », se demande la députée de Crémazie et porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, Lisette Lapointe.

De son côté, la députée de Vachon, Martine Ouellet, souligne que la méthode PPP à Saint-Lambert se résume à : problème par-dessus problème. « En plus d’une augmentation des coûts astronomiques, il manque de médecins, il manque de connaissance et d’expertise et le roulement de personnel est inquiétant. L’acharnement du gouvernement libéral à utiliser cette formule est douteux », a déclaré Martine Ouellet.

« En 2007, le ministre Jean-Marc Fournier faisait une promesse aux aînés de Saint-Jean-sur-Richelieu en leur disant qu’ils allaient passer un beau Noël en 2009 dans un nouveau pavillon. Nous sommes en avril 2011 et a construction n’a pas débuté. Nos aînés sont en droit d’avoir des services de qualité, mais le gouvernement libéral s’en lave les mains. C’est inadmissible », a conclu le député de Saint-Jean, Dave Turcotte.