Chapeau, les filles! : « Il faut soutenir les jeunes femmes qui osent! » – Carole Poirier
lundi 22 juin, 2015
Facebook
Twitter

Québec – La députée d’Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l’opposition officielle en matière de condition féminine, Carole Poirier, a chaleureusement félicité les lauréates du concours Chapeau, les filles!, qui souligne la volonté et le travail des femmes qui choisissent d’étudier dans des programmes de formation professionnelle ou technique menant à des métiers traditionnellement masculins. Par la même occasion, elle a rappelé au gouvernement libéral que ses coupes, qui ont aboli tout le volet régional du concours, l’ont sérieusement mis en péril.

« Je tiens à souligner la volonté et l’audace de ces jeunes femmes qui choisissent de faire évoluer notre société en s’orientant vers des métiers traditionnellement masculins. Je les félicite de tout cœur et les encourage à continuer à développer leurs passions et leurs aptitudes », a déclaré Carole Poirier.

Par ailleurs, la députée a déploré que les compressions imposées à Chapeau, les filles! par le gouvernement libéral aient mené à la fin des éditions régionales du concours. « Il s’agit pourtant d’un programme important et qui a fait ses preuves pour l’atteinte d’une égalité réelle entre les hommes et les femmes, précisément dans des domaines où cette égalité est loin d’être acquise. Heureusement, de nombreux partenaires ont continué de soutenir le concours; nous leur en sommes très reconnaissants », a-t-elle ajouté.

« Chapeau, les filles! coûte 64 000 $ par année; cette somme représente une économie de bouts de chandelles dans le budget du gouvernement, mais la retirer implique des impacts phénoménaux sur le terrain. Encore une fois, ce sont les femmes, notamment celles en région, qui subissent l’austérité libérale. Il est impératif que le ministre de l’Éducation, François Blais, rétablisse le financement intégral du concours », a conclu Carole Poirier.