Changements climatiques - Le Canada plus que jamais indifférent
lundi 22 septembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement durable et d’environnement, Sylvain Gaudreault, dénonce l’absence du premier ministre du Canada, Stephen Harper, au Sommet sur le climat qui a lieu ces jours-ci à New York.

« Stephen Harper fait une nouvelle fois la démonstration qu’il est complètement indifférent à la lutte contre les changements climatiques et que le Canada continue de naviguer à contre-courant dans ce dossier important pour les Québécois. Des milliers de citoyens lui ont pourtant signifié hier, lors de la Marche pour le climat tenue dans une vingtaine de villes québécoises, l’importance qu’ils accordent à cette lutte », a déclaré Sylvain Gaudreault.

Selon le député, cela démontre que le Québec aurait intérêt à prendre ses propres décisions sur le plan environnemental et, surtout, à se doter d’un gouvernement qui prend ses responsabilités. « Le ministre libéral de l’Environnement ne fait pas appliquer les lois environnementales du Québec. Nous avons pourtant le pouvoir de devenir un chef de file dans la lutte contre les changements climatiques. Le Québec doit pouvoir décider lui-même de ce qui se passe sur son territoire. L’environnement est de la compétence de l’État du Québec », a-t-il de nouveau rappelé.

« Dans le dossier de l’oléoduc de TransCanada, par exemple, nous avons demandé à plusieurs reprises au ministre de faire cesser les travaux à Gros-Cacouna et de tenir immédiatement un BAPE sur l’ensemble du projet. Est-ce que le ministre Heurtel va enfin écouter, ou laisser l'Office national de l'énergie du Canada décider en lieu et place du Québec? », a conclu Sylvain Gaudreault.