C’est au Québec à décider du sort du projet Énergie Est
mardi 26 avril, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Mathieu Traversy, député de Terrebonne et porte-parole du Parti Québécois en matière de développement durable, d’environnement et de lutte contre les changements climatiques, dénonce une nouvelle fois le refus du gouvernement libéral d’appuyer une motion du Parti Québécois stipulant que le Québec devait avoir le dernier mot sur le projet Énergie Est de TransCanada.

« Est-ce si étonnant qu’un gouvernement libéral ne reconnaisse pas aux Québécois leur liberté de décider? J’ai déjà déposé deux motions semblables à l’Assemblée nationale, le 6 octobre et le 11 novembre 2015; toutes deux ont été rejetées par le gouvernement. Le refus d’aujourd’hui n’est qu’une preuve additionnelle que le gouvernement abdique ses pouvoirs et les délègue au fédéral », a affirmé Mathieu Traversy.

La motion, rejetée cet après-midi, se lit comme suit :

« Que l’Assemblée nationale affirme que l’approbation définitive du projet Énergie Est de TransCanada est la responsabilité du gouvernement du Québec;

Qu’elle exige du ministre de l’Environnement que le mandat du BAPE puisse couvrir tous les enjeux fondamentaux du projet, notamment les émissions de gaz à effet de serre en amont et en aval, les impacts économiques et la consultation des Premières Nations. »

« On savait déjà que le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, n’avait fait aucune pression sur son collègue de l’Environnement, David Heurtel, pour que les lois environnementales québécoises soient respectées. On savait aussi que le ministre Heurtel avait négocié avec TransCanada pour lancer un BAPE illégal et incomplet. D’ailleurs, le Parti Québécois a dénoncé pendant des mois le fait que le BAPE proposé par les libéraux en était un de pacotille. Aujourd’hui, le gouvernement le réalise et fait volte-face, condamnant plus de 300 mémoires, un travail colossal, à ne pas être rendus publics. Malheureusement, ce n’est une surprise pour personne que le gouvernement ait rejeté notre motion, incapable qu’il est de se lever pour affirmer que c’est au Québec et aux Québécois de choisir », a conclu le député de Terrebonne.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?