Certification des résidences privées pour personnes âgées : la déclaration des décès dans les résidences de personnes âgées sera obligatoire
mercredi 9 novembre, 2011
Facebook
Twitter

Québec – « Il y aura déclaration obligatoire des décès dans les CHSLD, les ressources intermédiaires et les résidences privées pour aînés. C’est une bonne chose ». C’est ce qu’a déclaré la députée d’Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l’opposition officielle pour les aînés, Carole Poirier, heureuse que le Parti Québécois ait pu faire adopter cet amendement, et plusieurs autres, au projet de loi 16, loi visant à resserrer le processus de certification des résidences privées pour personnes âgées du Québec.

La loi obligera donc les administrateurs de résidences pour personnes âgées, publiques ou privées, à informer le Bureau du coroner de tout décès survenu dans des circonstances obscures. « Lorsqu’on affirme que la sécurité de nos aînés est primordiale et que toute forme de maltraitance et de négligence envers eux est inacceptable, il faut prendre tous les moyens. C’est ainsi que nous avons forcé le gouvernement à aller plus loin avec le projet de loi 16 », a poursuivi Carole Poirier. La mécanique entourant la forme que pourront prendre le formulaire et le processus administratif sera connue par voie règlementaire très prochainement.

Malgré l’adoption de certains amendements, la députée d’Hochelaga-Maisonneuve déplore que plusieurs questions importantes, telles l’inspection et la formation, soient encore reléguées à des tables de travail. « Je regrette très sincèrement que le gouvernement libéral reporte à l’an prochain la mise en place de l’équipe des 23 inspecteurs, pourtant prévue dans le budget Bachand de mars dernier. C’est la même chose en ce qui concerne la création d’une table de travail pour la formation et le ratio obligatoire de personnel formé par nombre d’aînés dans les résidences privées. C’est un peu gênant que le gouvernement reporte à plus tard ces questions primordiales », a ajouté la porte-parole.

« Beaucoup de travail reste encore à faire pour s’assurer que nos aînés vivent dans la dignité et le Parti Québécois en fait l’une de ses grandes priorités », a conclu Carole Poirier.