Centre de santé et de services sociaux de Trois-Rivières - Le ministre Réjean Hébert inaugure la nouvelle unité néonatale du Centre hospitalier affilié universitaire régional
mardi 7 mai, 2013
Facebook
Twitter

Trois-Rivières – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert, a inauguré aujourd'hui la nouvelle unité néonatale du Centre hospitalier affilié universitaire régional du Centre de santé et de services sociaux de Trois-Rivières, au terme de travaux d'agrandissement et de réaménagement de 1 284 500 $. Il était accompagné pour l'occasion de la députée de Champlain, Noëlla Champagne.

« Ce centre hospitalier a un mandat régional en pédiatrie, en périnatologie et en néonatologie. L'unité néonatale profite maintenant de locaux spacieux, modernes et bien équipés. L'augmentation du nombre de lits, qui passe de 7 à 12, permettra d'accueillir un plus grand nombre de nouveau-nés ayant besoin de soins spécialisés, notamment en raison d'une naissance avant terme » a expliqué le ministre Hébert.

Rappelons que le volet immobilier de ce projet, qui s'élève à 750 000 $, a bénéficié d'un investissement de 262 000 $ de la part de l'établissement, de 166 000 $ de l'Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec, ainsi que d'une contribution de 161 000 $ du Ministère et d'un financement équivalent de la part d'Opération Enfant-Soleil. Le solde de ce projet, qui s'élevait à 534 500 $, et qui est voué à l'acquisition de l'équipement médical spécialisé, a été quant à lui entièrement financé par le Ministère.

« Le Centre hospitalier affilié universitaire régional est appelé à un essor remarquable au cours des prochaines années, et ce, au plus grand bénéfice de la population de la région de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Je rappelle d'ailleurs que la première ministre Pauline Marois et le ministre Hébert ont confirmé dernièrement la construction d'une nouvelle aile de quatre étages, ainsi qu'un réaménagement majeur d'une partie des installations actuelles, un ambitieux projet de l'ordre de 50 millions de dollars », a pour sa part déclaré la députée Noëlla Champagne.