C Series - Le premier ministre Philippe Couillard cautionne l’inaction fédérale
mardi 12 juillet, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Sanguinet et porte-parole du Parti Québécois en matière d’économie, Alain Therrien, dénonce le premier ministre Philippe Couillard qui baisse les bras en cautionnant l’inaction du fédéral pour sa part d’investissement dans la C Series.

« Alors que tous demandent au gouvernement fédéral de faire sa part, le premier ministre Philippe Couillard a dit que la compagnie n’en avait pas besoin maintenant. Comment peut-il espérer maintenir la pression? Cela dit, le premier ministre libéral, choisissant la préservation de l’unité canadienne au détriment des intérêts des Québécois, n’a pas du tout fait pression sur son homologue fédéral. Il préférait attendre, se contentant de mots creux. Cette fois-ci, il a carrément approuvé le manque de considération du gouvernement de Justin Trudeau », a déclaré Alain Therrien.

« Ce que les propos du premier ministre signifient, c’est que notre fleuron, une grande fierté du Québec, allait devoir attendre que le manque de liquidités le frappe avant d’espérer l’aide du fédéral. Quelle confiance cela inspirera aux clients et aux futurs acheteurs? De notre côté, nous continuons de talonner le gouvernement fédéral afin qu’il investisse dans la C Series. Les Québécois envoient 50 milliards de dollars par année à Ottawa, le fédéral doit absolument en investir une partie ici, dans Bombardier, comme il en investit généreusement dans le secteur automobile ontarien », a conclu le député.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?