Blocus ferroviaire : Où sont les ministres responsables des Affaires autochtones et de la Sécurité publique?
jeudi 27 février, 2020
Facebook
Twitter

Québec, le 27 février 2020 – Le député de Matane-Matapédia, chef parlementaire et porte-parole du Parti Québécois en matière d’affaires autochtones, Pascal Bérubé, ainsi que la députée de Duplessis et porte-parole en matière de sécurité publique, Lorraine Richard, lancent un avis de recherche : en ce 22e jour de blocus ferroviaire, nous aurions besoin d’indications de la part de la ministre québécoise responsable des Affaires autochtones, Sylvie D’Amours, ainsi que de sa collègue suppléante à la Sécurité publique, Andrée Laforest.

 

EN BREF

  • Au lieu des ministres concernées, Sylvie D’Amours et Andrée Laforest, le gouvernement a délégué un adjoint parlementaire pour faire la tournée des médias.
  • Avec la fonction de ministre viennent des responsabilités : faire preuve de leadership, s’impliquer, demeurer en lien avec les autorités fédérales, garder un œil sur les négociations, et rendre compte de celles-ci à la population.

 

Le chef parlementaire du Parti Québécois pose clairement la question : « Où sont les ministres responsables des Affaires autochtones et de la Sécurité publique? Elles sont imputables. Elles ont des comptes à rendre à la population. »

« C’est important; je les invite à tenir des points de presse quotidiens consacrés à la crise ferroviaire, lors desquels elles pourraient faire le point sur l’état des discussions », a pour sa part proposé Lorraine Richard.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?