Bilan de l’an 1 du gouvernement du Parti Québécois : Guy Leclair se réjouit du nombre de bonnes nouvelles dans la circonscription de Beauharnois
mercredi 4 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Salaberry-de-Valleyfield – « Madame Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre de l'histoire du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Après avoir mis de l'ordre, le gouvernement du Québec a de nouveau les moyens d’agir pour que les Québécois retrouvent de la fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et l'identité et des mesures pour mieux vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois s'engage à rendre le Québec plus fort», a affirmé le député de Beauharnois, Guy Leclair, au moment de dresser le bilan de l’an 1 du gouvernement du Parti Québécois.

Le député s’est, du même coup, particulièrement réjoui de la quantité impressionnante de bonnes nouvelles ayant été annoncées pour la circonscription de Beauharnois au cours de cette première année.

La trilogie des ponts

Le député a d’abord mentionné que l’écoute attentive et la rapidité d’action de ses collègues siégeant au conseil des ministres ont permis de faire aboutir la trilogie des ponts à Salaberry-de-Valleyfield. En effet, les travaux sont déjà en cours sur les ponts Salaberry et Fabre, alors que la confection des plans et devis bat son plein pour le pont Mgr Langlois. Dans ce dernier cas, les travaux pourront débuter, tel que prévu, au printemps 2014. « Dans le dossier des ponts, nous avons débloqué en moins de 6 mois des dossiers que les libéraux n’arrivaient pas à régler depuis des années », a constaté Guy Leclair.

Un développement économique sans précédent

Le député péquiste a également souligné le rôle joué par le gouvernement pour diversifier l’économie de la circonscription. « Le gouvernement s’est impliqué de façon très intense dans plusieurs projets d’importance qui apporteront des centaines d’emplois et des millions en retombés économiques dans notre circonscription », a-t-il mentionné. Le député a notamment cité les casdes entreprisesCSX (350 emplois, 600 pendant la construction) et Nemaska Lithium (120 emplois directs), qui ont choisi de s’implanter dans la circonscription et qui ont reçu un coup de pouce du gouvernement péquiste.

De l’argent frais pour les groupes communautaires

Guy Leclair a par la suite rappelé la réponse exceptionnelle du conseil des ministres du Parti Québécois face à ses demandes d’aide financière pour les organismes communautaires de la circonscription. En tout, 17 organismes ont pu se partager 64 500 $ pour la poursuite de leurs activités, grâce à la contribution de 15 ministres différents. Ces sommes s’ajoutaient au budget du programme de Soutien à l’action bénévole (SAB) par l’entremise duquel le député de Beauharnois remet déjà plus de 85 000 $ par année aux organismes sans but lucratif de la circonscription. « Cette récolte exceptionnelle nous a permis, pour cette année, de presque doubler l’aide financière offerte par le gouvernement en soutien à l’action bénévole aux organismes communautaires de la circonscription », s’est réjoui le député de Beauharnois.

Des améliorations concrètes pour les soins à domicile

Enfin, Guy Leclair a mis en évidence le fait que le CSSS du Suroît a pu bénéficier d’une somme supplémentaire récurrente de 500 000 $ afin de bonifier son offre de soins à domicile. Ce montant a en effet permis au CSSS d’embaucher un travailleur social, une nutritionniste ainsi que de nombreuses infirmières auxiliaires supplémentaires, ce qui devrait améliorer considérablement l’efficacité et l’accessibilité des soins à domicile dans la région. « Notre gouvernement a, dès son entrée en poste, fait savoir que l’amélioration des soins à domicile deviendrait une priorité incontournable. Nous avons donc respecté notre engagement de façon éclatante et les résidents de la circonscription de Beauharnois seront parmi les premiers à pouvoir en bénéficier », a conclu le député de Beauharnois.