Bilan de la première année du gouvernement : Rendre le Québec et les Îles-de-la-Madeleine plus forts
jeudi 5 septembre, 2013
Facebook
Twitter

Îles-de-la-Madeleine – Mme Pauline Marois est devenue la première femme élue première ministre de l'histoire du Québec le 4 septembre 2012. La première année de mandat de son gouvernement est marquée par l’écoute, le courage et la détermination. Après avoir mis de l'ordre, le gouvernement du Québec a de nouveau les moyens d’agir pour que les Québécoises et les Québécois retrouvent de la fierté. Les priorités sont claires : l’économie et la création d’emplois, la solidarité et l’aide à ceux qui sont dans le besoin, et l'identité et des mesures pour mieux vivre ensemble. Ainsi, le gouvernement du Parti Québécois s'engage à rendre le Québec plus fort.

Une première année active et positive pour la députée des Îles

La députée des Îles-de-la-Madeleine à l’Assemblée nationale, Jeannine Richard, est fière du travail accompli pour les Îles-de-la-Madeleine et pour le Québec au cours de la première année de son mandat. « Je suis fière tout d’abord de représenter mes concitoyens et mes concitoyennes des Îles et de travailler à l’amélioration de leurs conditions de vie. Au cours de l’année, j’ai rencontré des centaines de citoyens, de promoteurs et de représentants d’associations et leur ai apporté une attention particulière afin de trouver des solutions au financement et à l’avancement de leurs projets. Depuis l’élection du 4 septembre 2012, les dossiers des Îles ont reçu une bonne écoute à Québec. Des centaines de milliers de dollars ont été investis dans des projets économiques, communautaires et culturels à partir des programmes gouvernementaux, des budgets discrétionnaires dont disposent les ministres et du budget Soutien à l’action bénévole pour le comté. », déclare Jeannine Richard.

En plus d’avoir été désignée « adjointe parlementaire aux pêcheries » en septembre 2012, Jeannine Richard est membre de la commission parlementaire Transport et Environnement et, plus récemment, a été nommée sur la commission parlementaire Santé et Services sociaux qui étudiera, à l’automne, le Projet de loi sur les soins en fin de vie qui fait suite à la commission spéciale Mourir dans la dignité.

Dossier des pêches : un atout incontournable pour les Îles

« En tant que députée des Îles et adjointe parlementaire aux pêcheries, j’ai travaillé activement sur les dossiers reliés aux pêches. Le Plan d’action spécifique pour les pêches et l’aquaculture commerciales 2013-2018 a été annoncé à Cap-aux-Meules par le ministre François Gendron. Ce plan d’action bénéficie, cette année, d’un budget de 12,5 millions de dollars, une augmentation de 20 % par rapport à l’année précédente. Une aide financière de 290 000 $ a été accordée à l’Association des pêcheurs propriétaires des Îles pour l’écocertification du homard. La principale usine de transformation des Îles, Cap sur Mer, s’est vu octroyer un prêt de 5 millions de dollars pour sauver les 400 emplois rattachés aux usines de Grande-Entrée et de Gros-Cap et a reçu un signal clair de la part du gouvernement pour modifier la façon de gérer l’entreprise avec l’arrivée d’un expert en redressement d’entreprises qui a pour mission de présenter un nouveau plan d’affaires qui assurera la viabilité des deux usines. Une aide financière spéciale de 1,5 million de dollars destinée à appuyer la flottille des homardiers du Québec est disponible cette année pour soutenir les entreprises qui connaissent des difficultés à cause du bas prix du homard sur les marchés cette année. », explique Jeannine Richard. Du côté de la ressource loup-marin, un soutien financier a été accordé à l’Association des chasseurs de phoques et au Rendez-vous du loup-marin 2013.

Environnement

« Aux Îles, les dossiers concernant les enjeux environnementaux revêtent une grande importance. Je suis heureuse des visites du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, et de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, sur notre archipel. En plus de la tenue d’audiences publiques du BAPE en juin dernier et de l’annonce récente de la présence de la Commission sur les enjeux énergétiques du Québec aux Îles le 23 septembre prochain, ces visites ont permis de sensibiliser les ministres à la réalité insulaire et fragile de notre territoire et de permettre des échanges constructifs sur différents dossiers avec les acteurs et organismes concernés. », poursuit Jeannine Richard.

Assurance-emploi

Parmi les dossiers marquants de cette année, il y a eu le dossier de la réforme de l’assurance-emploi du gouvernement fédéral qui pénalise de façon évidente les communautés qui ont des économies saisonnières. Supportée par la grande mobilisation de la population et des acteurs socioéconomiques des Îles, Jeannine Richard a dénoncé les impacts de la réforme sur plusieurs tribunes. Une motion dénonçant l’attitude de gouvernement fédéral, présentée par la ministre Agnès Maltais le 13 novembre 2012, a reçu l’appui unanime de tous les partis de l’Assemblée nationale. « Je me réjouis que le gouvernement du Parti Québécois ait posé un geste concret pour protéger les intérêts des Québécois en créant la Commission nationale d’examen sur la réforme de l’assurance-emploi, qui s’est arrêtée aux Îles la semaine dernière et qui déposera son rapport cet automne au gouvernement du Québec. », déclare la députée des Îles.

Pour un Québec plus fort

Au niveau de gouvernement du Québec, la députée des Îles souligne que son Parti a réussi à faire reculer la corruption, a rétabli la paix sociale, a changé les règles de financement des partis politiques, a mis de l’ordre dans les finances publiques, a donné de l’air aux familles, a permis le vote des jeunes dans les établissements d’enseignement et a défendu les intérêts du Québec sur toutes les tribunes. Comme le dit la première ministre : « Le Québec s’est remis en marche. »

La députée des Îles poursuit : « Nous avons également mis en place la Politique de souveraineté alimentaire pour que nous consommions davantage d’aliments de chez nous, ce qui va aider nos pêcheurs, nos producteurs et notre économie. Nous avons eu le courage de sortir le Québec de l’amiante et du nucléaire. Nous préparons un ambitieux projet d’électrification des transports. Nous avons une nouvelle Charte du bois, un Secrétariat au développement nordique, un nouveau régime de redevances et un projet de loi sur les mines qui favorise la transformation au Québec. Nous avons mis en place des incitatifs fiscaux pour attirer des investissements privés. Nous avons réduit l’impôt de trois millions de Québécois par l’élimination ou la réduction de la taxe santé. Nous avons éliminé la hausse libérale de 20 % des tarifs d’électricité et celle de 82 % des droits de scolarité. En matière de solidarité, ça va mieux au Québec! »

La députée des Îles à l’Assemblée nationale est confiante que la prochaine session fera avancer le Québec tout entier et les Îles-de-la-Madeleine en particulier. « Plusieurs projets que nous avons travaillés au cours de la première année du mandat viendront à terme dans les prochains mois. La Stratégie gouvernementale de développement de la région Gaspésie – Les Îles sera mise en application de façon concrète afin de reconnaître certains projets particuliers des Îles. », conclut la députée Jeannine Richard.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?