Autocars Orléans Express inc. - Le Parti Québécois demande la tenue d’audiences publiques dans le dossier de la réduction des services
mardi 27 mai, 2014
Facebook
Twitter

Québec – À la suite de la publication, par la Commission des transports du Québec, d’un avis faisant état des modifications demandées par Autocars Orléans Express inc. (Keolis Canada) quant à certains de ses horaires et de ses fréquences, ainsi qu’en lien avec la suppression de plusieurs services, les députés du Parti Québécois ont fait parvenir à la Commission une demande pour la tenue d’audiences publiques.

« Considérant l’importance des modifications demandées par Autocars Orléans Express inc., la tenue d’audiences publiques dans les régions touchées nous apparaît essentielle afin de permettre aux citoyens et aux élus de s’exprimer sur les conséquences d’une réduction des services et de réfléchir aux différentes solutions de rechange pouvant être envisagées », a souligné la députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, d’électrification des transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet.

La diminution des services proposée par Autocars Orléans Express inc. engendrerait plusieurs conséquences directes, telles qu’une réduction de la mobilité des aînés et de l'accessibilité à l'hôpital de Rimouski, une limitation du service de livraison de colis, la perte d’une quarantaine d'emplois, et pourrait même menacer le développement touristique en Gaspésie. Par ailleurs, cette réduction toucherait surtout les étudiants et les aînés, plus particulièrement ceux à faible revenu.

« Avec un service ferroviaire quasi inexistant et un service aérien hors de prix, l’autobus devient le seul et unique moyen de transport collectif pour une grande partie des habitants de la Gaspésie et du Bas-Saint-Laurent. Une réduction du service pourrait avoir des conséquences importantes pour notre économie et la mobilité de nos familles et de nos travailleurs », a tenu à rappeler le député de Gaspé, Gaétan Lelièvre, au nom de ses collègues de Rimouski, Harold LeBel, de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, et de Bonaventure, Sylvain Roy.