Attentes prébudgétaires « Ce budget doit être celui de la fin de l’austérité »
lundi 18 mars, 2019
Facebook
Twitter

Québec, le 18 mars 2019 – En prévision du budget caquiste, présenté ce jeudi, le député de René‑Lévesque et porte-parole du deuxième groupe d’opposition en matière de finances et d’économie, Martin Ouellet, a résumé ainsi les attentes du Parti Québécois : ce budget doit marquer la fin de l’austérité et un réinvestissement dans nos services de santé et d’éducation.

 

EN BREF

  •  Après 4 ans d’austérité libérale, ce budget doit être celui qui y met un terme.
  • Un réinvestissement massif en santé ne peut plus attendre.
  • On doit rétablir le tarif universel des services de garde éducatifs et rénover les écoles vétustes.
  • Le branchement à Internet haute vitesse dans les régions doit devenir une vraie priorité, tout comme la transition vers une économie plus verte.

 

« En santé, l’austérité et la négligence des libéraux ont créé d’énormes besoins. En CHSLD, les aînés doivent trop souvent endurer des situations inacceptables. Dans les hôpitaux, les patients constatent chaque jour à quel point les infirmières sont surchargées. Et rien ne s’est amélioré depuis le 1er octobre; il n’y a plus de temps à perdre! Lors de sa mise à jour budgétaire, l’automne dernier, le gouvernement caquiste aurait pu réinvestir d’urgence dans ces secteurs, mais il a choisi de ne pas le faire. Donc, aujourd’hui, la population s’attend à un réinvestissement massif en santé », a d’abord indiqué le porte‑parole.

Les Québécois ont d’autres grandes attentes, notamment en ce qui concerne les jeunes. « Le premier ministre Legault a placé la barre très haut en s’engageant à faire de l’éducation et de l’enfance ses principales priorités. Il a promis de rétablir le tarif universel des services de garde éducatifs; il doit donc le faire sans tarder. Par ailleurs, un nombre inquiétant de nos écoles nécessitent des rénovations majeures – le déficit d’entretien s’élevait à 3 milliards de dollars l’an dernier. Dès cette année, des sommes importantes doivent être ajoutées pour que d’ici 10 ans, on ait éliminé ce déficit », a par ailleurs réclamé le député.

D’autres domaines ne peuvent plus, non plus, attendre. « En campagne, la CAQ s’est engagée à rendre Internet haute vitesse disponible partout au Québec d’ici la fin du mandat. Elle ne peut pas renier cette autre promesse! Des investissements majeurs en ce sens sont donc nécessaires dès ce premier budget caquiste. Nous demandons aussi des mesures concrètes pour accélérer la transition du Québec vers une économie verte. Par exemple, le temps est venu d’inclure l’impact environnemental dans les appels d’offres du gouvernement, ou encore d’offrir des crédits d’impôt aux PME qui commercialisent des technologies propres. Enfin, soyons clairs : c’est cette semaine, avec la présentation coup sur coup des budgets à Ottawa et à Québec, que le gouvernement de François Legault doit obtenir la pleine part du financement fédéral pour nos projets de transport collectif, entre autres pour le réseau structurant de transport en commun à Québec », a aussi insisté Martin Ouellet.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?