Attaque mortelle d’un pitbull - Le ministre doit prendre ses responsabilités
jeudi 9 juin, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Le député de René-Lévesque et porte-parole du Parti Québécois en matière d’affaires municipales, Martin Ouellet, est troublé par les déclarations du ministre de la Sécurité publique et ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, quant à savoir qui porte la responsabilité des solutions à mettre en place pour éviter que se répète un événement comme celui s’étant produit hier dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles, au cours duquel une femme de 55 ans a perdu la vie après avoir vraisemblablement été attaquée par un pitbull. « L’autonomie des villes n’est pas le réel débat, présentement », a-t-il indiqué d’entrée de jeu.

« Aujourd’hui, je demande au ministre Coiteux de faire preuve de leadership et de pragmatisme pour que cette situation soit traitée au niveau national. Il s’est dit ouvert à regarder de nouvelles avenues, et je crois que nous devons examiner cela ensemble afin que la population se sente en sécurité dans chaque quartier, ville et village du Québec. L’Ontario a déjà légiféré pour interdire les pitbulls et je crois que nous pouvons – voire que nous devons – le faire nous aussi au Québec. Il en va de la sécurité des Québécois », a aussi exposé le député de René-Lévesque.

« Le drame d’hier a laissé une perception forte dans l’opinion publique quant au réel danger de ce type d’animal dans les communautés. Aujourd’hui, le gouvernement ne peut se défiler et renvoyer la balle dans le camp des municipalités. La mort de cette dame est une mort de trop. Le ministre a le devoir de rassurer la population; pour ce faire, il doit d’abord cesser de se déresponsabiliser puis agir avant qu’il y ait d’autres victimes », a conclu Martin Ouellet.