Appui à l'industrie des pêches et de l'aquaculture - Le gouvernement du Québec accorde une aide financière à Aquaculture Gaspésie
mardi 4 mars, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre délégué aux Régions, ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine et député de Gaspé, M. Gaétan Lelièvre, a confirmé aujourd'hui, au nom du vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, l'attribution d'une aide financière qui pourra atteindre 535 532 dollars à Aquaculture Gaspésie. Grâce à cette somme, l'entreprise de Gaspé spécialisée dans l'élevage d'omble chevalier sera en mesure de mener à bien un projet d'amélioration de la performance environnementale de ses installations.

Cette subvention du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (MAPAQ) est accordée en vertu du Programme d'appui financier au développement du secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales et du Programme d'appui financier pour l'amélioration des performances environnementales des entreprises piscicoles de salmonidés- Aquableu. Elle s'inscrit dans la poursuite des objectifs de la Stratégie de développement durable de l'aquaculture en eau douce du Québec.

Le projet d'Aquaculture Gaspésie consiste notamment en l'ajout de cinq bassins d'engraissement, en l'optimisation du bassin de sédimentation et en l'amélioration de la filtration et de l'oxygénation du système d'élevage. Ces mesures permettront de perfectionner substantiellement la gestion environnementale de l'entreprise et d'augmenter à 90 tonnes métriques le volume de poissons pouvant être produit annuellement.

« Aquaculture Gaspésie reflète à merveille le dynamisme et la créativité de notre région et la vitalité de son secteur aquacole. Il n'y a aucun doute que le projet d'Aquaculture Gaspésie, qui traduit bien son souci de développement durable, lui donnera l'occasion d'aller encore plus loin et c'est pourquoi notre gouvernement lui donne son appui avec fierté », a déclaré M. Gaétan Lelièvre.

Rappelons que le MAPAQ a mis en œuvre, en 2013, le Plan d'action 2013-2018. Développer notre industrie des pêches et de l'aquaculture commerciales. Ce plan vient s'arrimer à la Politique de souveraineté alimentaire qui constitue l'outil privilégié par le gouvernement pour satisfaire les besoins alimentaires des Québécois et appuyer la prospérité économique du Québec.

Soulignons en outre que le projet d'Aquaculture Gaspésie cadre parfaitement avec les objectifs définis dans la Politique de souveraineté alimentaire, notamment pour ce qui est de développer un secteur bioalimentaire prospère, rémunérateur, générateur d'emplois, respectueux de l'environnement et contribuant à l'occupation dynamique du territoire québécois.

« Le développement durable est au cœur des activités et préoccupations du MAPAQ et aussi de la Politique de souveraineté alimentaire que nous sommes à mettre en œuvre. Dans ce contexte, il est tout naturel pour notre gouvernement de soutenir les entreprises qui prennent des mesures pour que leurs activités soient les plus respectueuses possibles de l'environnement », a indiqué M. François Gendron.

Avec des investissements de 2,3 milliards de dollars et une demande alimentaire annuelle de près de 34 milliards de dollars générant 475 000 emplois, l'industrie bioalimentaire est un moteur de l'économie du Québec.

Pour plus ample information sur la Politique de souveraineté alimentaire, nous vous invitons à consulter régulièrement le blogue qui lui est consacré (www.PolitiqueSA.gouv.qc.ca) ou à visiter le site Internet du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation (www.mapaq.gouv.qc.ca/PolitiqueSA). Il est aussi possible de suivre le Ministère sur Twitter à l'adresse suivante : twitter.com/mapaquebec.