Aide sociale - Le ministre Sam Hamad doit reculer sur les coupes de son prédécesseur
jeudi 5 mars, 2015
Facebook
Twitter

Québec – Lors d’un point de presse avec le Front commun des personnes assistées sociales du Québec, le député de Rimouski et porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté, de solidarité et d’économie sociale, Harold LeBel, a demandé au nouveau ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, de reculer sur les compressions à l’aide sociale annoncées par son prédécesseur, François Blais.

« Le gouvernement libéral a frappé de plein fouet les plus vulnérables de notre société, en jouant sur des préjugés impliquant les voyages à l’étranger et les "grosses maisons" des personnes assistées sociales. La réalité, ce n’est pas ça. Dans toutes les régions, on constate que les familles, les organismes communautaires et les plus pauvres de notre société ont de la difficulté à vivre avec les nombreuses compressions libérales. Est-ce que le nouveau ministre sera plus sensible que son prédécesseur? », a déclaré Harold LeBel.

Le député rappelle que la Stratégie nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale est venue à échéance en 2013. Rien n’a été fait par les libéraux pour la renouveler.

« Il n’y a aucune étude d’impact des compressions libérales; le gouvernement coupe, enfermé dans une logique de récupération d’argent, sans se soucier des effets néfastes sur les familles et sur les régions. Il est encore temps pour le ministre Hamad de reculer sur ces nouvelles coupes à l’aide sociale », a-t-il conclu.