Affaire Raif Badawi - Le Parti Québécois demande aux gouvernements d’agir
mardi 13 janvier, 2015
Facebook
Twitter

Québec – La députée d’Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l’opposition officielle en matière de relations internationales et de francophonie, Carole Poirier, demande aux gouvernements du Québec et d’Ottawa d’agir et d’intervenir auprès des autorités saoudiennes pour mettre fin aux supplices barbares infligés au blogueur Raif Badawi, emprisonné à Djedda depuis juin 2012. Aujourd’hui, à l’occasion d’un point de presse, elle a d’ailleurs joint sa voix à celle d’Amnistie internationale Canada francophone pour exiger sa libération.

« M. Badawi est torturé parce que ses opinions ont déplu aux autorités saoudiennes, et les gouvernements québécois et canadien ne réagissent pas. Pourquoi? Je demande à la ministre des Relations internationales, Christine St-Pierre, de faire rapidement pression sur son homologue fédéral, John Baird, afin qu’une intervention ait lieu. La famille du blogueur habitant ici, au Québec, il est du devoir de la ministre de tout mettre en œuvre pour que cesse cette ignoble violation des droits de l’homme », a déclaré Carole Poirier.

« Depuis quelques jours, tous les acteurs politiques, y compris les gouvernements du Québec et du Canada, ne cessent de réaffirmer l’importance de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. Or, Raif Badawi est justement emprisonné pour des propos qu’il a formulés sur Internet. La seule réaction du gouvernement fédéral a été d’émettre un communiqué par le biais du Bureau de la liberté de religion du Canada. Les gouvernements canadien et québécois ont beau faire de belles déclarations à tout vent pour faire bonne presse, encore faut-il que cela s’illustre dans la réalité! », a conclu la députée.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?