Adoption unanime d'une motion à l'Assemblée nationale : une commission parlementaire se penchera sur Gentilly-2
mardi 13 novembre, 2012
Facebook
Twitter

Québec – Le whip en chef du gouvernement et responsable au Conseil des ministres des régions Centre-du-Québec et Mauricie, Yves-François Blanchet (Johnson) joint sa voix à celles des députés Luc Trudel (Saint-Maurice) et Noëlla Champagne (Champlain) pour se réjouir de l’adoption unanime d’une motion présentée par la ministre des Ressources naturelles et députée de Vachon, Martine Ouellet, qui confie à la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles le mandat d’étudier les impacts du déclassement de la centrale nucléaire Gentilly-2 et du plan de diversification économique pour les régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

Les députés des régions du Centre-du-Québec et de la Mauricie ont tenu à unir leur voix pour saluer le mandat d’étude qui s’exercera les 29 et 30 janvier 2013. « Je salue le dénouement heureux qui permettra à la population d’avoir toute l’information requise. C’est une approche constructive où la collaboration de l’ensemble des intervenants sera mise à profit », a mentionné Yves-François Blanchet, député de Johnson.

Tout en analysant les impacts du déclassement, la commission parlementaire aura également pour mandat d’étudier le plan de diversification économique annoncé par le gouvernement du Québec. « Le mandat confié à la commission parlementaire permettra de répondre aux préoccupations de notre monde et de nous tourner vers l’avenir par un plan de diversification économique », explique Noëlla Champagne, députée de Champlain,

Plus d’une dizaine d’intervenants se feront entendre lors des auditions de la commission parlementaire qui devra au plus tard, le 21 février 2013, faire rapport à l’Assemblée nationale. « Cette annonce, qui donne suite à une demande du milieu, consacre le souci du gouvernement d’être à l’écoute des régions du Québec », conclut le député de Saint-Maurice Luc Trudel.

Le libellé de la motion se lit comme suit :

« Que l’Assemblée nationale confie à la Commission de l’agriculture, des pêcheries, de l’énergie et des ressources naturelles, le mandat d’étudier les impacts reliés au déclassement de la centrale nucléaire Gentilly-2 ainsi que le plan de diversification économique pour les secteurs du Centre-du-Québec et de la Mauricie;

Qu’à cette fin, celle-ci procède à des consultations particulières à l’Assemblée nationale les 29 et 30 janvier 2013;

Qu’elle entende la direction d’Hydro-Québec sur son rapport portant sur le projet de réfection de la centrale nucléaire Gentilly-2 pour une durée maximale de trente minutes;

Qu’à la suite de cette présentation, les parlementaires puissent échanger avec la direction d’Hydro-Québec pour une durée de trois heures;

Qu’elle entende par la suite les villes de Bécancour et de Trois-Rivières, le Directeur du Parc industriel et portuaire de Bécancour, les représentants de la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec, les représentants de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, la Conférence régionale des élus du Centre-du-Québec, les représentants des syndicats des travailleurs de la centrale, le Comité d’actions stratégiques et Sortons le Québec du nucléaire;

Que la durée maximale de l’exposé pour chacun de ces intervenants soit de 15 minutes et que l’échange avec les membres de la Commission soit d’une durée maximale de 45 minutes;

Qu’une période de 12 minutes soit prévue pour les remarques préliminaires et finales;

Que la Commission fasse rapport à l'Assemblée au plus tard le 21 février 2013;

Que la ministre des Ressources naturelles soit membre de ladite commission;

Enfin, que cette motion devienne un ordre de l'Assemblée nationale du Québec.»

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?