Adoption du projet de Loi no 41 : des changements majeurs au processus d'embauche dans la fonction publique
mardi 19 novembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, M. Stéphane Bédard, est fier d'annoncer l'adoption à l'unanimité, par l'Assemblée nationale, du projet de loi no 41, Loi modifiant la Loi sur la fonction publique principalement en matière de dotation des emplois.

« Dans le contexte actuel où la fonction publique fait face à de nombreux défis en matière de gestion des ressources humaines, cette loi introduit des changements majeurs au processus d'embauche. En modernisant et en adaptant nos façons de faire aux nouvelles réalités du marché du travail, nous pourrons augmenter notre compétitivité comme employeur et renforcer notre expertise interne », a déclaré le ministre Bédard.

Un processus d'embauche plus simple et plus rapide

Tout en maintenant les principes d'égalité d'accès des citoyens, d'équité et de compétence, le nouveau processus de dotation permettra de qualifier les candidats plus rapidement. Afin de simplifier l'accès aux emplois de la fonction publique, il ne sera plus nécessaire pour le citoyen de s'inscrire à de multiples concours. Ainsi, pour des emplois de même nature, il se qualifiera une seule fois et son nom sera inscrit dans une banque qui saura répondre aux divers besoins de main-d'œuvre des ministères et organismes. Des changements permettront par ailleurs d'augmenter la fidélisation des étudiants et des stagiaires.

La mise en œuvre de ces changements nécessite au préalable l'adoption d'un règlement et de directives précisant les règles et modalités d'application du nouveau processus de dotation. Les changements annoncés seront ainsi effectifs au printemps 2014. Ils s'accompagneront par ailleurs d'autres mesures, notamment afin de permettre aux candidats de postuler en ligne.

« Je suis convaincu que nous aurons désormais tous les outils en main pour favoriser l'attraction de la relève et nous assurer d'avoir le personnel en place pour garantir des services publics de la plus grande qualité, tout en assurant une saine gestion des ressources de l'État », a conclu le ministre Bédard.