Adoption de principe du projet de loi 3 - Le Parti Québécois présentera des amendements importants
mercredi 1 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Sanguinet et porte-parole de l’opposition officielle en matière de travail et de régimes de retraite, Alain Therrien, tient à préciser les éléments qui préoccupent le Parti Québécois au sujet du projet de loi 3, Loi favorisant la santé financière et la pérennité des régimes de retraite à prestations déterminées du secteur municipal, alors que l’étude détaillée débutera prochainement.

« Pour nous, il est évident que le statu quo n’est plus viable pour les régimes de retraite à prestations déterminées des employés municipaux, qui constituent un fardeau financier immense pour les villes, donc pour les contribuables du Québec. Il faut assurer la pérennité des régimes de retraite, c’est une évidence. C’est pourquoi nous avons voté pour le principe du projet de loi. Néanmoins, le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, a choisi la confrontation et la division au lieu de faire consensus avec les parties. Il décide de viser tous les régimes de retraite, même ceux s’avérant en bonne situation financière, en plus de ne laisser aucune place à la négociation », a déclaré le député de Sanguinet.

Le porte-parole de l’opposition officielle rappelle que l’approche unique du projet de loi ne tient pas compte des particularités des régimes, des négociations antérieures et des réalités municipales.

« Nous déplorons que le gouvernement nous envoie en étude détaillée sans que l’on connaisse la situation réelle des régimes de retraite. Nous lui avons demandé de rendre publiques les évaluations actuarielles des régimes de retraite au 31 décembre 2013. Les chiffres à jour nous permettront de faire un travail rigoureux. Face à un problème aussi important, il est essentiel d’avoir le portrait le plus juste possible de la situation », a poursuivi Alain Therrien.

« L’étude détaillée est l’occasion pour le ministre Moreau de mettre de l’eau dans son vin. Il ne doit pas rester enfermé dans les aspects du projet de loi qui ne sont pas acceptables, notamment pour les retraités. La désindexation, le respect des contrats passés, tout comme la restructuration des régimes adéquatement capitalisés, sont également des questions qui nous préoccupent. Tous les intervenants présents en commission parlementaire s’entendent pour dire que des modifications au projet de loi sont nécessaires; nous déposerons nos amendements pour qu’elles soient apportées », a conclu Alain Therrien.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?