Accord sur le bois d’œuvre résineux - Laurent Lessard doit défendre l’industrie québécoise
mardi 13 octobre, 2015
Facebook
Twitter

Québec – C’est hier que prenait fin l’Accord sur le bois d’œuvre résineux entre le Canada et les États-Unis. Par conséquent, le marché du Québec entre aujourd’hui dans une période de libre-échange pour un an, en attendant une éventuelle renégociation. C’est dans ce contexte que le député de Bonaventure et porte-parole du Parti Québécois en matière de forêts, Sylvain Roy, invite le ministre des Forêts, Laurent Lessard, à défendre l’industrie québécoise du bois.

« L’économie forestière québécoise ne peut se permettre une nouvelle guerre du bois d’œuvre. L’année de transition qui commence représente une période d’incertitude pour l’industrie. Le ministre Lessard doit rassurer les travailleurs, qui risquent de souffrir de l’instabilité du marché. Il a aussi le devoir de faire pression pour que soit reconnue la compétitivité du nouveau régime forestier et, ainsi, éviter l’instauration de tarifs par les Américains », a déclaré Sylvain Roy.

Précisons d’ailleurs que les négociations en vue d’un renouvellement de l’Accord ne sont même pas encore entamées avec les États-Unis. « Laurent Lessard doit s’assurer que le gouvernement du Canada débute rapidement des négociations avec les Américains pour renouveler l’Accord. Il doit aussi s’assurer que le fédéral prenne en compte les besoins des exportateurs québécois. Avant l’accord de 2006, de petits exportateurs du Québec ont dû quitter le marché à cause des taxes et des quotas imposés par les Américains. Cette situation ne doit pas se reproduire », a conclu le député.