Abolition de la subvention fédérale au Festival international de la littérature : Christine St-Pierre va-t-elle enfin agir?
mardi 6 septembre, 2011
Facebook
Twitter

Montréal – « Je suis absolument outré d’apprendre que le gouvernement conservateur poursuit son offensive idéologique contre le Québec en matière de culture, en refusant cette fois de subventionner le Festival international de la littérature de Montréal! », a déclaré le député de Bourget et porte-parole de l’opposition officielle en matière de culture et de communications, Maka Kotto.

« Que va faire la ministre québécoise de la Culture, Christine St-Pierre, devant ce nouvel affront du gouvernement conservateur envers la culture québécoise, ses artisans et ses créateurs? Va-t-elle enfin comprendre ce qui se passe et agir en conséquence? Que lui faut-il de plus? », a ajouté Maka Kotto.

« De l’aveu même de ses organisateurs, sans cette subvention qui représente 13 % du budget de l’événement, la survie du festival est désormais hypothéquée. Cette décision est d’autant plus difficile à avaler que ni les fonctionnaires ni le cabinet du ministre du Patrimoine canadien, James Moore, n'ont daigné expliquer les motifs de leur choix aux organisateurs de l’événement. Il s’agit là d’une décision purement idéologique », a précisé le député de Bourget.

« Cette décision d’Ottawa nous montre encore une fois que les conservateurs se moquent royalement de la culture québécoise. Face à eux et à une ministre qui a abdiqué ses responsabilités en la matière, le Parti Québécois est le seul parti qui propose d’agir en rapatriant notamment au Québec l’ensemble des pouvoirs et des budgets en matière de culture et de communications actuellement détenus par Ottawa », a conclu Maka Kotto.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?