50e anniversaire de la Cinémathèque québécoise : le ministre Kotto inaugure la nouvelle exposition permanente Secrets et illusions, la magie des effets spéciaux
jeudi 18 avril, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – À l'occasion du lancement des activités entourant le 50e anniversaire de la Cinémathèque québécoise, le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, a inauguré l'exposition permanente Secrets et illusions, la magie des effets spéciaux, financée à hauteur de 500 000 $ par le Ministère.

« Avec cette contribution, le gouvernement du Québec participe de façon tangible au 50e anniversaire de la Cinémathèque québécoise afin de souligner l'apport inestimable de cette institution à la préservation et à la diffusion de notre patrimoine audiovisuel depuis sa fondation. En explorant le monde fascinant des magiciens de l'image, la nouvelle exposition permanente met en relief le savoir-faire québécois en matière de création d'effets spéciaux, ce qui saura combler les visiteurs de tous âges », a déclaré le ministre Kotto.

L'exposition Secrets et illusions, la magie des effets spéciaux, qui s'ouvrira au public à compter du 19 avril, porte sur la création d'illusions audiovisuelles, par trucage et effets spéciaux, dans les domaines du cinéma, de la télévision et des nouveaux médias. Elle s'adresse à tous les publics mais interpelle particulièrement les jeunes, naturellement portés vers les technologies inventives. Elle propose une approche participative et ludique qui intègre des dispositifs interactifs permettant d'expérimenter certains effets.

Fondée le 18 avril 1963, la Cinémathèque québécoise a pour mandat de collectionner, de conserver et de diffuser le patrimoine cinématographique et télévisuel national ainsi que tout matériel afférent, tel que scénarios, photos, dossiers de presse et affiches. L'organisme est notamment gestionnaire du dépôt légal et de la Médiathèque Guy-L.Coté, le plus important centre de documentation et de référence sur le cinéma et la télévision au pays. « Je veux saluer celles et ceux qui, par leur ferveur, ont contribué au succès et à la renommée de la Cinémathèque, laquelle poursuit, après 50 années d'activités et malgré les difficultés, sa mission essentielle de sauvegarde et de mémoire», a ajouté le ministre Kotto.