140 travailleurs perdent leur emploi chaque jour - Pauline Marois dénonce l'inaction du gouvernement Charest
jeudi 2 février, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – La chef de l'opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois, s'inquiète de la situation économique du Québec qui se détériore à chaque semaine. « Les mauvaises nouvelles pour les travailleurs se multiplient à un rythme effréné. À chaque jour au cours de la dernière année, 140 travailleurs ont perdu leur emploi. C'est une situation totalement inacceptable ».

« Pour notre économie, nous avons de quoi être inquiets. Le bilan économique du Québec est le plus négatif au Canada. En 2011, il s'est perdu plus de 50 000 emplois au Québec pendant qu'il s'en créait 250 000 dans le reste du Canada. Pour une seconde année consécutive, le Québec s'est classé au 8e rang sur 10 au chapitre de la croissance économique, loin derrière la moyenne canadienne », a expliqué Pauline Marois, en dénonçant l'inaction du gouvernement Charest.

« Des milliers de travailleurs sont victimes de l'immobilisme de Jean Charest. Le taux de chômage actuel se situe à 8,7 %, un niveau qui nous ramène 10 ans en arrière. C'est plus que ceux de l'Ontario, du Canada et des États-Unis. Pendant que ces travailleurs perdent leur emploi par dizaine, le premier ministre n'a aucune solution pour stimuler le développement de l'emploi », a-t-elle ajouté.

Pauline Marois est préoccupée par le sort des travailleurs qui font les frais de l'inaction du gouvernement. Plus tôt ce matin, elle a rencontré le syndicat des travailleurs de l'usine Mabe de Montréal qui a annoncé il y a quelques jours qu'elle cessait sa production au Québec laissant plus de 700 travailleurs sans emploi. « On ne peut rester insensibles devant une telle situation. Le gouvernement doit agir immédiatement en prenant les moyens nécessaires pour freiner la situation ».

Lors du conseil national du Parti Québécois qui se tenait en fin de semaine dernière à Montréal, les délégués ont adopté une proposition d'urgence exigeant du gouvernement du Québec qu'il « élabore de toute urgence une stratégie économique afin d'enrayer l'hémorragie dans le secteur manufacturier; la perte anticipée de 700 emplois, annoncée cette semaine à l'usine Mabe, étant le dernier exemple malheureux des conséquences de l'inertie du gouvernement, une situation qui pénalise et fragilise la qualité de vie de centaines de familles de la circonscription de Bourget et du Québec tout entier ».

En plus de la situation de l'emploi qui se détériore, le revenu disponible des familles est aussi en net recul. Les nombreuses hausses de taxes et tarifs en vigueur depuis le 1er janvier entraînent un fardeau additionnel de 2 milliards de dollars. Concrètement, l'ensemble de ces hausses viendra freiner notre croissance économique de 1 %.

« Les travailleurs et les familles du Québec méritent mieux que ça. Depuis que les libéraux sont au pouvoir en 2003, il s'est perdu près de 200 000 emplois dans le secteur manufacturier. La seule stratégie adoptée par Jean Charest a été celle du laisser-faire. Un gouvernement du Parti Québécois n'abandonnera pas les travailleurs et adoptera des stratégies pour rendre concurrentielle notre économie comme nous l'avons fait lorsque nous étions au pouvoir », a conclu Pauline Marois.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?