L'audace du changement

Pauline Marois

Le nouveau gouvernement est maintenant en place, et j’en profite pour vous remercier chaleureusement de m’avoir accordé votre confiance. Nous avons tenu jeudi un premier Conseil des ministres qui s’est particulièrement bien déroulé. Comme vous avez déjà pu le constater, j’ai l’intention d’agir rapidement pour offrir des résultats aux Québécois. Le premier message que j’ai […]

samedi 22 septembre, 2012
Partagez
Partagez
Partagez

Le nouveau gouvernement est maintenant en place, et j'en profite pour vous remercier chaleureusement de m'avoir accordé votre confiance. Nous avons tenu jeudi un premier Conseil des ministres qui s’est particulièrement bien déroulé. Comme vous avez déjà pu le constater, j’ai l’intention d’agir rapidement pour offrir des résultats aux Québécois.

Le premier message que j’ai livré au Conseil des ministres a consisté à réaffirmer que l’intégrité du gouvernement est une exigence incontournable. En fait, c’est la première exigence de toutes. Sur cette question, je serai intraitable.

En ce qui concerne les finances publiques, nous nous sommes clairement engagés à rétablir l’équilibre budgétaire en 2013-2014 et à gérer nos finances avec rigueur, et cet engagement sera respecté.

La situation budgétaire s’est détériorée depuis trois mois et nous sommes en train d’en prendre connaissance. Nous allons questionner la gestion de certains dossiers. Malgré tout, je tiens à souligner que pour mon gouvernement, la rigueur budgétaire n’est pas négociable. J’ai été la première ministre des Finances à avoir remboursé la dette, en 2001, et j’ai bien l’intention de poursuivre dans cet esprit.

Sur le plan de l’économie, nous mettrons rapidement en place les moyens nécessaires pour relancer l’activité, soutenir les emplois et promouvoir l’investissement.

Mon gouvernement en sera un de changement et d'action. Conformément à nos engagements électoraux, j'ai déjà annoncé jeudi l’annulation de la hausse des droits de scolarité prévue par l’ancien gouvernement et l'abrogation par décret des dispositions de la loi 12 (projet de loi 78) concernant l’interdiction de manifester. Nous ramenons ainsi la paix et rétablissons les droits et libertés des citoyens du Québec.

Finalement, j'ai réaffirmé l’engagement pris lors de la campagne électorale de procéder à la fermeture de la centrale nucléaire Gentilly-2. Je veux que ce geste devienne un symbole de l’engagement du Québec pour l’environnement et le bien-être des générations futures, mais aussi d’une gestion rigoureuse de nos finances. Il faut cependant que cette fermeture se fasse correctement. Dans cette éventualité, j’ai demandé à la ministre des Ressources naturelles et à Hydro-Québec un rapport complet sur les différentes implications et les conditions dans lesquelles une telle fermeture se déroulerait.

Lors de la campagne électorale, nous nous sommes engagés à obtenir des résultats rapides et, dans certains cas, dans les 100 premiers jours de notre gouvernement. La réalisation de cet engagement a commencé au jour 1 de notre mandat et nous avons la ferme intention de continuer en ce sens.

Les Québécois ont demandé du changement. Ils ont espéré un gouvernement différent, intègre et à l'écoute. C'est ce que je veux leur offrir. Il était plus que temps que le Québec se remette en marche.

Quand un peuple retrouve sa confiance et sa fierté, rien, absolument rien ne lui est impossible.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?

fermer

RESTONS EN CONTACT

Avant de continuer :
Le formulaire a détecté qu'il manque des informations.
Nous avons bien reçu vos informations!
Merci de votre intérêt pour le Parti Québécois.