Hormis l’indépendance, tout doit être sur la table

Gabrielle Lemieux

mardi 12 mars, 2019
Partagez
Partagez
Partagez

Nous avons rendu publique aujourd’hui la synthèse de notre proposition de plan d’action 2019 pour un nouveau Parti Québécois. Le choix des mots n’est pas anodin; à la conclusion de cette démarche, c’est bel et bien un nouveau Parti Québécois que nous souhaitons avoir mis sur pied, un nouveau Parti Québécois qui sera prêt pour sa relance,et entièrement au service de l’indépendance. Le vote sur cette proposition se tiendra au conseil national des 23 et 24 mars prochains.

Nous souhaitons que les réflexions soient faites en profondeur avant que les membres soient appelés à élire leur nouvelle cheffe ou leur nouveau chef. C’est pourquoi nous tiendrons notre congrès national avant la course à la direction, une première dans l’histoire de notre parti. Ainsi, nous ferons rupture avec nos pratiques du passé.

Certains éléments clés sont au cœur de cette démarche. D’abord – et essentiellement –, remettre l’indépendance du Québec au cœur de notre discours et de nos actions. Dès cette année, nous tiendrons deux colloques sur l’indépendance, et nous proposerons que l’animation politique et la mobilisation autour du projet de pays redeviennent les fonctions principales de nos équipes locales, régionales et nationales. Nos députées et députés continueront quant à eux de proposer des mesures visant à accroître la liberté et la fierté québécoises, ainsi que d’appuyer toutes les initiatives allant en ce sens.

En novembre 2019, nous tiendrons un congrès national extraordinaire au cours duquel tout sera sur la table, à l’exception de nos convictions indépendantistes. Nous allons proposer une déclaration de principe, courte et précise, qui mettra en avant notre projet de société. Ce sera une nouvelle façon d’aborder le débat politique : plutôt que de promouvoir les méthodes et les « mesurettes », nous mettrons l’accent sur les objectifs et la vision.Ce sera aussi l’occasion de revoir et de moderniser notre fonctionnement de manière durable.

Plusieurs se sont interrogés : même le nom de notre parti pourrait changer?Pour nous, la priorité, c’est de travailler à des changements fondamentaux, au projet politique, au fonctionnement et à l’approche du Parti Québécois,et ce, bien avant d’en changer le nom. Avant de nous attaquer à la façade, nous voulons travailler sur les fondations, sur l’essentiel. Et si, au terme de cet exercice, il apparaît qu’une modification de nom ou de notre image publique est nécessaire, nous l’évaluerons, ensemble. C’est ça, « tout mettre sur la table ».

Nous convions tous les indépendantistes du Québec à participer à ces chantiers. Et nous leur fournirons les outils nécessaires pour que ces débats puissent se tenir au sein même du Parti Québécois.

Le conseil exécutif national du Parti Québécois croit sincèrement qu’il s’agit là de l’avenue qui nous permettra de dresser un état des lieux lucide, d’identifier des solutions concrètes, et d’aménager des espaces de discussion ouverts à tous. Ultimement,ce parcours nous conduira au lancement du nouveau Parti Québécois – à temps pour la course à la direction, qui aura lieu en 2020.

Pour consulter la synthèse de ce plan d’action, visitez le https://go.pq.org/vzD

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?

fermer

RESTONS EN CONTACT

Avant de continuer :
Le formulaire a détecté qu'il manque des informations.
Nous avons bien reçu vos informations!
Merci de votre intérêt pour le Parti Québécois.