Arrêt Jordan : il y a urgence d’agir

Le 6 avril dernier, nous apprenions que M. Sivaloganathan Thanabalasingam ne subira pas son procès pour meurtre et que les accusations qui pèsent contre lui sont tombées. La raison : depuis que la Cour suprême a rendu son jugement dans l’affaire Jordan, tout délai juridique jugé déraisonnable peut mener à l’avortement d’un procès. Vous vous imaginez comment se sent la famille de cette jeune femme qui a été assassinée et dont le mari, accusé de meurtre, a été libéré non pas parce qu’il a été innocenté ou parce qu’il y avait un doute raisonnable quant à sa culpabilité, mais bien parce […]

Astuces militantes: maximiser la participation à vos réunions

Lors de l’organisation d’une réunion, motiver et mobiliser les membres d’un groupe est une chose, mais s’assurer que cela se concrétise en une participation en est une autre. Bien souvent, une date imposée sans consultation nuira à la mobilisation. Comment éviter ces situations où la date choisie par les organisateurs ne convient pas à tous? Plusieurs solutions s’offrent à vous pour régler cette question et maximiser la participation à vos réunions : À la fin d'une réunion, déterminer la date de votre prochaine rencontre par un tour de table; Vérifier si d'autres événements se tiennent lors de nos dates retenues, […]

Partielle dans Gouin – Un geste concret pour la convergence des forces indépendantistes et progressistes

L’objectif du Parti Québécois d’ici 2018 est de rassembler le plus largement possible, afin de remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement honnête, dynamique, vert et tourné vers le bien commun. Nous aurions pu faire une belle bataille dans Gouin, qui a été longtemps représentée par le Parti québécois. Mais il faut voir plus loin qu’une simple partielle et prendre des décisions en fonction d’objectifs plus importants pour le Québec. Remplacer les libéraux en 2018 par un gouvernement servant le bien commun, préparer le Québec à un rendez-vous avec l’indépendance en 2022. Pour y arriver, il faut additionner nos […]

Il y a 40 ans, le 15 novembre 1976

En 1976, le Parti Québécois défait un gouvernement libéral miné par le cynisme et les allégations de corruption. Le 15 novembre 1976 passe à l’histoire comme un des moments les plus importants de l’histoire du Québec. Ayant obtenu 41,37% des voix et faisant élire 71 députés, René Lévesque déclare : « Je n’ai jamais pensé que je pourrais être aussi fier d’être Québécois que ce soir. » C'est à cette occasion que sont élues les premières femmes députées du Parti Québécois. Il s'agit de Lise Payette, Denise Leblanc, Jocelyne Ouellette et Louise Cuerrier-Sauvé. Alors qu'il n'était plus un élu depuis […]

Sur le chemin de 2018 – Le PQ en mission chez les démocrates américains

Pour une troisième élection consécutive, une délégation d’organisateurs politiques et de militants du Parti Québécois traversera la frontière américaine pour y réaliser une mission éducative et préparatoire en vue des élections québécoises de 2018. Cette fin de semaine, une quinzaine de délégués du Comité des relations internationales du Parti Québécois (CRIPQ) visiteront donc les démocrates de la ville de Manchester dans l’État du New Hampshire. Au programme, les militants seront invités à vivre une expérience de terrain en contexte électoral aux États-Unis et à participer à des activités de sortie de vote (Get Out The Vote - GOTV) : porte-à-porte, […]

Les enjeux de la rentrée parlementaire

Au cours de la dernière session parlementaire, le Parti Libéral a démontré une fois de plus son incapacité à répondre aux besoins de la population et à travailler en collaboration avec les autres partis. Face à un gouvernement aussi déconnecté de la réalité, nous nous engageons à redoubler d'efforts pour servir les intérêts de tous les Québécois. Le Parti Québécois est avant tout un parti de transparence, existant pour tous les Québécois. C'est pour cela que nous avons souhaité, au travers de ce billet de blogue, vous présenter les grands enjeux de la session à venir. La santé des citoyennes […]

Démystifier le scrutin préférentiel

Dès le 5 octobre et jusqu’au 7 octobre, les membres du Parti Québécois seront appelés à élire la prochaine ou le prochain chef de notre formation politique. Pour ce faire, ils auront besoin de leur numéro de membre (inscrit sur leur carte de membre) ainsi que de leur numéro d’identification personnelle (NIP) indiqué dans un dépliant envoyé par la poste prochainement. Le scrutin aura lieu par téléphone ou par Internet, il n’est donc pas nécessaire de se déplacer. Le vote est accessible et rapide dans le confort de son foyer. Or, les électeurs ne seront appelés aux urnes qu’une seule […]

Le Parti Québécois: une grande famille pas comme les autres!

« Aujourd’hui, je travaille avec des amis. » C’est ainsi qu’au terme de son stage de deux mois à la permanence du Parti Québécois, Lucas Medernach, un jeune Français de 21 ans inscrit à la maîtrise en communications à l’UQAM, décrit son passage parmi nous. Une expérience qu’il qualifie d’incroyable aussi bien humainement que professionnellement. Ayant débuté son stage au début mai, tout juste 2 jours après la démission de Pierre-Karl Péladeau, Lucas est arrivé à un moment assez particulier pour le Parti. Il y avait encore beaucoup d’émotion dans l’air, mais ses nouveaux collègues l’ont tout de suite mis […]

Astuces militantes: comment passer à l’action?

Lors de la création d'une équipe, il peut être difficile pour le responsable du groupe de conduire les membres à réaliser un travail collectif concrets tout en les gardant motivés et coordonnés. Ce faisant, il est essentiel pour ce dernier de parvenir à exposer trois éléments : Quel est le champ d'action du groupe : à quel domaine s'intéresse-t-il ? (par exemple : militer dans une circonscription particulière) Quel est l'objectif à atteindre : pourquoi le groupe existe-t-il ? (par exemple : convaincre 3000 électeurs de se mobiliser pour une action collective) Comment y parvenir : quelles sont les tâches […]

Bilan de session parlementaire : la crise s’installe sur tous les fronts au Parti Libéral

L’édifice du Parti Libéral du Québec craque de partout. Après une session parlementaire catastrophique, c’est un tremblement de terre qui secoue actuellement le ministère des Transports. Sur le bord de l’éclatement, le gouvernement de Philippe Couillard continue de fermer les yeux aussi bien sur ses problèmes internes que sur les torts que ses politiques causent à toute la société québécoise. Et ce sont les Québécois qui paient les frais de l’indifférence et de l’entêtement du premier ministre. 250 000 emplois, vous dites? L’absence de vision économique du gouvernement libéral et son obsession à couper partout pour démanteler le plus rapidement […]