La plateforme électorale 2018
du Parti Québécois

Image non disponible

Vous voulez aider la plus grande formation politique du Québec à nous doter d'un État fort au service des gens?

Impliquez-vous dès maintenant!

Image is not available
Image is not available
50+1 Réponses pour l'indépendance
Image is not available
previous arrow
next arrow
Slider

RESTONS EN CONTACT

Avant de continuer :
Le formulaire a détecté qu'il manque des informations.
Nous avons bien reçu vos informations!
Merci de votre intérêt pour le Parti Québécois.

Superbe journée de caucus à Wendake aujourd’hui. L’équipe est en forme et la bonne humeur est au rendez-vous 😁☀️#PolQc pic.twitter.com/5zZvjJz7iH

DERNIÈRES NOUVELLES

Les députés formant l’équipe Priorité PME – soit le porte‑parole de l’opposition officielle en matière d’économie, d’entrepreneuriat et d’allègement réglementaire, Alain Therrien, le porte‑parole en matière de développement économique régional, Martin Ouellet, et la porte-parole en matière d’innovation, de productivité et d’exportations, Mireille Jean – ont dressé, ce matin en point de presse, le bilan de leur tournée, qui les a menés à la rencontre de gens d’affaires aux quatre coins du Québec.

Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, la vice-cheffe et porte‑parole en matière de famille et de justice, Véronique Hivon, et le porte-parole en matière de finances, Nicolas Marceau, ont présenté aujourd’hui la proposition du Parti Québécois pour favoriser la concurrence dans l’économie du Québec, afin que les consommateurs bénéficient de prix plus bas et d’un pouvoir d’achat accru : la création du Bureau de la protection des consommateurs du Québec.

 

Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, la porte-parole en matière d’immigration et de diversité, Catherine Fournier, et le porte-parole en matière de développement des régions et de décentralisation, Sylvain Gaudreault, ont présenté aujourd’hui les propositions du Parti Québécois en matière d’immigration, y compris celles visant à favoriser la régionalisation de l’immigration. Des gestes concrets seront nécessaires pour renverser la tendance, alors que plus de 90 % des nouveaux Québécois s’installent dans la région métropolitaine, et ce, malgré une pénurie de main-d’œuvre et un déclin démographique touchant principalement les régions du Québec.