100 jours au gouvernement : le Québec s'est remis en marche

Pauline Marois

Après les 100 premiers jours, il est temps de faire le bilan du nouveau gouvernement. Dans un contexte minoritaire où bien des gens croyaient que le gouvernement serait incapable d’avancer, il y a eu au contraire beaucoup d’action. À l’occasion du discours d’ouverture de la session parlementaire, j’ai affirmé que l’action gouvernementale allait s’appuyer sur […]

samedi 8 décembre, 2012
Partagez
Partagez
Partagez

Après les 100 premiers jours, il est temps de faire le bilan du nouveau gouvernement. Dans un contexte minoritaire où bien des gens croyaient que le gouvernement serait incapable d’avancer, il y a eu au contraire beaucoup d’action.

À l’occasion du discours d’ouverture de la session parlementaire, j’ai affirmé que l’action gouvernementale allait s’appuyer sur quatre piliers : l’intégrité, la prospérité, la solidarité et l’identité. Après seulement trois mois, le Québec a avancé dans chacun de ces domaines.

Le gouvernement du Parti Québécois a fait mieux pour lutter contre la corruption en trois mois que le gouvernement précédent en neuf ans. Avant même de former le gouvernement, nous avons obtenu de haute lutte la création de la commission Charbonneau, dont les effets se font déjà sentir. Le message de lutte contre la corruption envoyé par le gouvernement donne aussi des résultats. Des changements importants se sont produits à Montréal, à Laval et à Mascouche.

Je suis très fière de tout ce que l’équipe gouvernementale a accompli en si peu de temps pour restaurer l’intégrité au Québec. On peut dire, sans risque de se tromper, que le Québec s’est remis en marche et que bien des choses ont changé depuis le 4 septembre.

Après des mois et des mois de crise sous l’ancien gouvernement, le Québec a maintenant retrouvé la paix sociale et ça fait du bien.

Les finances publiques sont maintenant sous contrôle, et les conditions propices à une prospérité durable pour tous sont en place.

La solidarité a retrouvé ses droits; les familles de la classe moyenne peuvent enfin respirer.

Le Québec est en train de reprendre confiance et de retrouver l’espoir, et ça, c’est le chemin le plus sûr pour nous convaincre de redevenir maîtres de notre destin. J’invite donc les Québécois à profiter du temps des fêtes pour examiner tout le chemin que nous avons parcouru ensemble depuis trois mois.

Il aura fallu à peine 100 jours pour remettre le Québec en marche. Et notre action ne fait que débuter.

fermer

RESTONS EN CONTACT

Avant de continuer :
Le formulaire a détecté qu'il manque des informations.
Nous avons bien reçu vos informations!
Merci de votre intérêt pour le Parti Québécois.