Une position claire en matière de laïcité : services donnés et reçus à visage découvert
vendredi 15 septembre, 2017
Facebook
Twitter

Québec, le 15 septembre 2017 – Le candidat du Parti Québécois dans Louis-Hébert, Normand Beauregard, ainsi que la députée de Taschereau et porte-parole de l’opposition officielle en matière de laïcité, Agnès Maltais, ont été surpris de la position qu’a affichée la candidate libérale dans Louis-Hébert, Ihssane El Ghernati, lorsqu’elle a félicité une dame s’étant présentée, en 2015, à sa cérémonie d’assermentation vêtue d’un voile lui couvrant intégralement le visage. Pire encore : aujourd’hui, la candidate a refusé de se rétracter; elle persiste et signe.

« La laïcité et l’égalité entre les femmes et les hommes sont des valeurs défendues par le Parti Québécois. Pour nous, les interactions avec l’État doivent se faire à visage découvert. Quel signal la candidate libérale envoie-t-elle en félicitant ce comportement controversé? Il faut, au contraire, nous prononcer clairement en faveur d'une communication ouverte à visage découvert pour l'ensemble des citoyennes et des citoyens, et c’est ce que je propose aux électeurs de Louis-Hébert », a déclaré Normand Beauregard, candidat du Parti Québécois.

« Les déclarations de la candidate libérale laissent entrevoir bien négativement la vision du gouvernement en matière de laïcité. Alors que nous étudions le projet de loi 62 à l’Assemblée nationale, il aurait été pertinent que les libéraux envoient des signaux dans le sens inverse. Il faut mettre fin à l’ambiguïté à propos des accommodements religieux qui concernent la règle du visage découvert. Il faut inscrire clairement le principe de laïcité dans le projet de loi », a ajouté Agnès Maltais.

L’élection partielle aura lieu le 2 octobre prochain.